Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Postal Service
Give up Deluxe 10h Anniversary Edition  (Sub Pop)  avril 2013

Je me souviens, je me rappelle, ces temps, ces lieux chers à mon cœur, et quand le jour baissait, près d’elle, nous écoutions ensemble le disque de The Postal Service. Elle venait d’un pays scandinave, j'étais musicien dans divers orchestres parisiens, nous étions en été. Il y a dix ans. 2003.

A cette époque, Sub Pop a perdu de son lustre. Le grunge si tant est qu’il ait vraiment existé est mort. Moribond mais avec le nez fin, le label se tourne vers des groupes comme The Shins ou Iron and Wine. Il sent aussi qu’il y a un bon coup à faire en signant un projet réunissant Jimmy Tamborello et Benjamin Gibbard, chanteur des Death Cab For Cutie. Les deux musiciens ont déjà collaboré ensemble sur le projet de Tamborello Dntel et la chanson "This is The Dream Of Evan and Chan". Les deux hommes ont alors eu envie de poursuivre l’aventure ensemble. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Ils vivent éloignés l’un de l’autre, Gibbard est à Seatle et Tamborello en Californie. Il y a dix ans Dropbox n’existe pas et le groupe sera obligé de s’envoyer par courrier sur CD-R les différentes parties (chant et instruments pour Gibbard, electro pour Tamborello) travaillées chacun dans son coin. De ce procédé naîtra une relation forte et un nom : The Postal Service. L’album qui sortira, Give up, rencontrera un certain succès et forgera au groupe une base de fans solide. Pourtant, il n’y aura jamais de suite, malgré des rumeurs de reformation en 2006.

Il faut dire que le résultat dépasse les attentes. Et dix ans après, Give up devenu objet de culte n’a pas pris une ride. Le mariage de l'électro pointue de Tamborello et du songwritting sur la corde raide de Gibbard fait toujours mouche. Semblant éloigné loin de l’autre, voire même antagonistes, les deux styles se marient parfaitement, s’imbriquent dans un naturel confondant, véritable osmose, semblant même fait l'un pour l’autre. Chacun apporte à l’autre et vice et versa. C’est le mariage de l’electro presque fantomatique et robotique avec le chant et l’écriture profonde et soignée. On y trouve de grandes mélodies se déployant sur un lit d’électronique pointilleuse et nonchalamment groovy, terreau fertile à de nombreuses émotions et à des changements d’ambiances significatifs : entre chansons plutôt pop ("The District sleeps alone tonight", "Such great heights" – la plus grosse rotation à la radio du label, "Sleeping in", "Nothing Better") et moments plus sombres où Tamborello semble prendre le dessus ("This Place is a prison" ou "Natural anthem").

Cette édition deluxe est pléthorique puisque l’on retrouvera l’intégralité de la production du groupe, soit : le disque remasterisé, deux inédits ("Turn Around" et "A Tattered Line Of String") datant de 2006 au son mélange de haute volée de groove et de mélodies addictives et qui feront à jamais regretter ce deuxième album qui ne verra jamais le jour. On retrouvera également des faces B, des reprises de Flaming Lips ("Suddenly everything has changed"), John Lennon ("Grow old with me") ou même Phil Collins ("Against All Odds" (Take A Look At Me Now)"), divers remix plus ou moins pertinents et deux superbes réappropriations déjà connues de "Such Great Heights" par Iron and Wine et "We Will Become Silhouettes" par The Shins.

Une édition indispensable donc pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le groupe ou ceux nostalgiques d’une époque et qui auront encore davantage raison de regretter ce qui ressemble fort aux adieux définitifs du groupe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album We will become silhouettes de The Postal Service

En savoir plus :
Le site officiel de The Postal Service
Le Myspace de The Postal Service
Le Facebook de The Postal Service


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=