Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Qu'en un lieu, qu'en un jour...
CNSAD  (Paris)  mai 2013

Scènes du théâtre de Molière dirigées par Sandy Ouvrier, avec Amir Abou El Kacem, Pauline Bolcatto, Clément Bondu, Hélène Bressiant, Antoine Cordier, Julien Drion, Zoé Fauconnet, Anna Fournier, Kevin Garnichat, Pierre Giafferi, Jade Herbulot, Timothée Lepeltier, Blandine Madec, Antoine Reinartz, Hélène Rencurel, Anaïs Thomas et Damien Zanoly.

Pour ces Journées de juin 2013, Sandy Ouvrier, comédienne, metteure en scène et professeur d'interprétation, a fait travailler des élèves des trois promotions du CNSAD, et principalement ceux de 2ème année et les élèves sortants, sur des pièces répertoire avec deux des opus majeurs de Molière que sont "Tartuffe" et "Le misanthrope".

Avec ces scènes présentées sous le titre "Qu'en un lieu, en un jour..", par référence aux règles des unités du théâtre classique, elle illustre, notamment par la déclinaison des caractères principaux, la richesse d'interprétation et la potentialité dramatique offertes par ces textes qui sont toujours sources de découvertes tant pour les acteurs à qui ils proposent un beau terrain de jeu et pour le spectateur parfois rétif en raison du douloureux souvenir des représentations scolaires qui sont au théâtre ce que le Lagarde et Michard est en littérature.

Privilégiant les scènes de tension et une mise en scène dynamique avec un enchaînement très rapide et néanmoins fluide des scènes, quelques accessoires suffisant à "planter" le décor, elle propose donc un spectacle en deux parties qui s'avère jubilatoire et roboratif pour le spectateur et permet aux jeunes comédiens non seulement de s'adonner au plaisir du jeu mais de révéler leur potentiel en terme d'emploi.

Et il faut reconnaître que ce fut un festival. Pour le rôle de Tartuffe, les déclinaisons sont savoureuses : vaudevillesque avec Clément Bondu hypocrite précieux et sirupeux, expressionniste avec l'inquiétant refoulé de Pierre Giafferi aux allures de monstre expressionniste et baroque avec Damien Zanoly qui, tel un diable qui sort de sa boîte, se perche sur le piano avant d'effectuer un élégant saut de l'ange pour s'effondrer aux pieds de Dorine.

Anaïs Thomas et Hélène Bressiant font de l'accorte suivante Dorine un dragon et Marianne, la fille d'Orgon au mariage contrarié, souvent présentée comme timide et passive, s'est métamorphosée en hystérique trépignante, façon clown burlesque avec Zoé Fauconnet, vocifératrice aux sur-aigus stridents avec Blandine Madec.

Unité de ton en revanche pour Elmire, dans la scène de la révélation de l'imposture. Qu'elle soit campée par Hélène Rencurel, Pauline Bolcatto ou Anna Fournier, émotive, elle est fort troublée et mal à l'aise par la confrontation avec le désir masculin.

En seconde partie, "Le misanthrope" est placé sous un univers de soirée mondaine et masquée par les intermèdes qui évoquent l'atmosphère d'étrangeté imprimée par Stanley Kubrick dans "Eye Wide Shut" qui contraste avec certaines scènes traitées de façon résolument comique.

Ainsi en est-il de celle du poème d'Oronte, devenu un jet-setter infatué dans la posture de l'artiste conceptuel, bien campé par Antoine Reinartz, face à un Alceste bouillonnant comme une cocote minute interprété de manière irrésistible par Damien Zanoly, également parfait en petit marquis narcissique.

L'approche des scènes est plus classique et le personnage de Célimène fait de la résistance. C'est sans doute celle de Jade Herbulot, à l'aise aussi bien dans le registre comique que dramatique, et qui était étonnante dans le rôle de l'austère Madame Pernelle, qui emporte davantage la conviction.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=