Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alexis HK - Gaël Faure
Le Casino de Paris  (Paris)  mercredi 19 juin 2013

On commence sur le bon pied. Alexis HK a confié la première partie de la soirée à Gaël Faure qui interprète quelques chansons qui promettent un joli succès. Accompagné par son guitariste, il est un peu intimidé. Jouer au Casino de Paris n'est pas un exercice facile, il s'agit de convaincre des gens assis dans de profonds fauteuils attirés par un autre artiste. "Tu me suivra , est-ce que tu me suivras, avec toi c'est pas les mêmes choix"... Est-ce au public qu'il s'adresse ? Fort à parier que c'est un artiste à suivre, la voix solide, une écriture personnelle. Le jeune homme est bien parti, s'il creuse ainsi son sillon.

Alexis HK se ménage ensuite une entrée en fanfare. Une intro musicale qui a le glam d'un générique de James Bond avec jets de lumière et une bande de gardes du corps... Oups, ce sont les musiciens : Matthieu Ballet au clavier, Simon Mary à la basse, Hibu Corbel à la batterie et Loïc Molineri à la guitare - banjo.

Son album Le Dernier Présent est sorti en septembre 2012. Alexis HK a fait du chemin depuis son premier album en 2002 et des scènes. Une embardée rock comme ce soir lui va tout aussi bien pour les titres d'un album épuré et introspectif. C'est à travers un souffle renouvelé d'énergie et de ferveur qu'il orchestre ses dernières chansons : "La fin de l'empire", "Fils de", "Charité populaire", etc. avec quelques incursions dans les albums précédents : Les Affranchis en 2009 pour "Les Affranchis" et "La fille du fossoyeur" et L'homme du moment en 2005 pour "Coming out", "L'homme du moment". Renan Luce et Benoît Dorémus, compagnons de route, l'ont rejoint naturellement sur "Ignoble noble" et Karimouche sur "Paroles en l'air".

Alexis HK est un monde à lui tout seul, le nôtre, le sien, du passé, du présent tout ensemble. On est frappés d'entendre à quel point il maîtrise toute la gamme : chanson rigolote ("La Maison Ronchonchon"), chanson romantique ("Le dernier présent"), "Les paroles en l'air" qui a la simplicité d'une chanson de Serge Rezvani, chanson à boire ("C'que t'es belle"), chansons de société sur l'homophobie ("Coming out") et sur la lutte des classes ("Charité populaire").

La phrase "Le sexe est le moyen des faibles pour écourter la conversation" pourrait devenir une citation. On aimerait avoir l'avis de Bourdieu sur la question, qui a déconstruit les habitus de classe, caractérisant entre autres les dominés par leur difficulté à s'exprimer, à structurer un discours. Ou encore la chanson (anticapitaliste) "On peut apprendre", tendance Frédéric Lordon, économiste et auteur de D'un retournement l'autre.

Ouille ! Alexis HK serait un chanteur de gauche ! Quelqu'un me répond : c'est un pléonasme. Je me rappelle ceux qui ricanaient qu'un sociologue de gauche c'était un pléonasme, dans un documentaire encore sur les écrans, j'étais déjà perplexe. Je ne suis pas bien sûre où est la gauche et mon avis compte parce que justement j'ai le même âge qu'Alexis HK, alors j'admire qu'on écrive des chansons, qu'on me fasse danser avec mes propres questionnements, mes hésitations, mon malaise.

Est-ce qu'on est désespérés de nous réfugier dans les chansons d'après-guerre (on ne saurait dire de quelle guerre), de chercher des explications dans l'Histoire ou les discours compulsifs des vagabonds qui ont d'ailleurs pris racine ? Et puis il ne fait pas la leçon, bien en peine j'imagine, de savoir quoi faire. Spectacle. Entre deux chansons il glisse que certains artistes ont du fil à retordre pour vivre de leur métier, conserver le statut d'intermittent. Avec tact, le message est passé. Et il repart de plus belle pour cette soirée survoltée, généreuse. On ressort du Casino, lavés, essorés comme si on s'était lus à livre ouvert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Belle ville de Alexis HK
La chronique de l'album L'homme du moment de Alexis HK
La chronique de l'album Les Affranchis de Alexis HK
La chronique de l'album Le Dernier Présent de Alexis HK
La chronique de l'album Comme un ours de Alexis HK
Alexis HK en concert à l'Espace Vauban (29 avril 2005)
Alexis HK en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Alexis HK en concert au Festival Les Inrocks 2005
Alexis HK en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Alexis HK en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - jeudi
Alexis HK en concert au Festival des Oreilles en Pointe 2011 (21ème édition)
L'interview de Alexis HK (29 avril 2005)
La conférence de presse de Alexis HK (9 juillet 2005)
Gaël Faure en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
Gaël Faure en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - mercredi 11 septembr
Gaël Faure en concert au Festival L'Estival (édition 2015) - Les Vitrines - samedi 3 octobre

En savoir plus :
Le site officiel d'Alexis HK
Le Myspace d'Alexis HK
Le Facebook d'Alexis HK
Le site officiel de Gaël Faure
Le Myspace de Gaël Faure
Le Facebook de Gaël Faure


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=