Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Oncle de Brooklyn
Daniele Cipri et Franco Maresco     (juillet 2013) 

Réalisé par Daniele Cipri et Franco Maresco. Itale. Drame. 1h38 (Sortie 3 juillet 2013). Avec Salvatore Gattuso, Pippo Augusta et Salvatore Schiera.

Un homme effaré au physique antique fait face à la caméra et ôte son œil gauche, un autre, en pleine campagne, besogne un âne pendant que le paysan propriétaire de l’animal détourne le regard, attendant la fin de l’exercice pour recevoir le prix de la passe.

C’est ainsi que commence cette promenade aux alentours de Palerme et de ses grands ensembles.

Dans un noir et blanc qui tient des premiers Pasolini, on retrouve l’ambiance étonnante que l’on avait aimée au début de l’année quand était sorti le dernier film de Daniele Cipri, "Mon père va me tuer". On y découvre le même plaisir à filmer des personnages aux trognes expressives et de les saisir autour d’un repas pas très ragoûtant dans des HLM tristes.

"L’Oncle de Brooklyn" a des relents felliniens, voire fellino-pasoliniens, mais le grotesque et le mauvais goût - avec flatulences et rototos à tous les étages - y remplacent abondamment la démesure poétique et les outrances artistiques de Fellini.

À l’occasion de "Mon père va me tuer", on avait comparé le cinéma de Daniele Cipri et celui, hors norme, du Suédois Roy Andersson. L’analogie se précise avec cet "Oncle" et sa propension à faire surgir de l’absurde dans le dérisoire, à montrer des petits personnages perdus nus ou en slip au milieu d’une route vide ou marchant dans un terrain vague encadrés d’immeubles indifféremment en construction ou à l’abandon.

Pas beaucoup de dialogues, des scènes qui se répètent ou se contredisent, filmées en accéléré ou presque au ralenti, rien n’est acquis dans cet empilement de saynètes où l’on ne sait jamais s’il faut rire ou pleurer, se moquer ou compatir. On y verra des cortèges funèbres qui se croisent, celui des pauvres devant laisser la priorité à celui des riches mafieux.

Quelques séquences après, un homme en slip fera face à la caméra, s’en approchera et se mettra à compter les spectateurs censés être dans la salle…pour finir par cracher dans leur direction quand il s’apercevra que l’un d’eux quitte son fauteuil.

On y verra aussi un nain, non pas voleur d’une bicyclette, mais d’un vélo de courses. On y suivra un homme en blanc sortant de son cercueil suivant d’autres hommes blancs qui l’ont précédé pour rejoindre les verts pâturages dont l’horizon est peut-être paradisiaque. Des chiens surgiront de partout et de nulle part, un peu comme cet Oncle de Brooklyn dont on ne saura rien puisque son court récit sera opportunément couvert par des bruits de pets…

Fourbi baroque et surréaliste, rempli d’allusions chrétiennes et d’évocations païennes, "L’Oncle de Brooklyn" de Daniele Cipri et Franco Marescose savoure et se picore comme une grande salade d’été qui contient du sucré et du salé, du sacré et du sali. Un soi-disant producteur vient le conclure en s’y reprenant à plusieurs fois pour bafouiller que ce "film avait pour but d’en finir avec les lieux communs liées à cette ville".

On ne peut pas affirmer que l’entreprise sera suffisante pour donner une autre image de la Sicile. Ce qui est sûr, c’est qu’on sera gâté question "autres images" dans ce méli-mélo de subversion carabinée et d’humour noir vraiment noir où la mort tisse sa toile sur la toile en faisant croire que rien n’est sérieux…Et si c’était vrai ?

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=