Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Breeders
Last Splash 20th Anniversary Tour  (Le Bikini, Toulouse)  lundi 27 mai 2013

En cette période faste en rebondissements pour les membres de la famille Pixies (sortie d’un nouveau single intéressant, le premier depuis 2004, désertion de Kim Deal, annonce d’une tournée automnale), il est temps de revenir sur le chouette concert des Breeders au Bikini de Toulouse en mai dernier.

On ne va pas se mentir, il n’est guère question ici de philanthropie : le groupe cède seulement à la tendance lucrative du moment, se retourner vers les albums qui ont marqué leur époque et fêter l’anniversaire de leur sortie via une tournée commémorative.

Belle & Sebastian (If You’re Feeling Sinister), Pixies (Doolittle), Primal Scream (Screamadelica), Low (The Great Destroyer), Sonic Youth (Daydream Nation), (les restes de) Joy Division (Unknown Pleasures) pour ne citer qu’eux, se sont déjà prêtés de bonne grâce à l’exercice.

On parle ici du 20ème anniversaire de Last Splash, album culte de toute une génération, porté par le tubesque "Cannonball" qui signera la cinglante réponse de Kim Deal (fraîchement débarquée des Pixies, sabordés par leur leader) aux efforts en solo de l’ancien ami Frank Black.

Réduire ce second album au seul "Cannonball" serait criminel, tant le disque regorge d’hymnes accrocheurs et de pépites mélodiques. C’est donc le cœur léger et nostalgique que je rejoins la longue file de quadras qui patientent déjà devant le Bikini. Etonnamment, le concert n’est pas complet. En même temps, quelques discussions avec mes jeunes collègues de bureau m’ont permis de comprendre que le cœur de cible est supérieur à 35 ans, la plupart ignorant même l’existence du groupe.

J’ose dire que je ne m’attendais pas à grand-chose : la prestation des sœurs Deal à la Route du Rock en 2008 (certes victimes (volontaires ?) d’un son catastrophique) ayant laissé à mes oreilles un souvenir très amer. Je passe sur la première partie, un groupe local de rock énervé qui a certainement pris son pied ; l’attente est comblée par quelques titres du magnifique album de Broken Bells quand soudain le groupe déboule sans crier gare et sans fioriture : "nous sommes les Breeders et nous allons jouer Last Splash", tout est dit ! Les tons rouges des lumières mettent joliment en valeur les draperies blanches qui s’étendent derrière la scène. Le groupe est présent dans son (quasi) line-up d’origine : les sœurs Deal hilares (plus décontractées tu meurs), le retour de Josephine Wiggs à la basse (et son regard toujours sévère) et même la charmante Carrie Bradley (en charge des cordes sur Pod et Last Splash) ; seul Jim MacPherson manque à l’appel, remplacé par un batteur efficace dont je n’ai pas retenu le nom.

Première surprise, le son est plutôt bon (voire même très fort) et la voix et le timbre de Kim sont intacts. Le groupe semble bien s’amuser et déroule l’album dans l’ordre et la bonne humeur. Il n’y a pas longtemps à attendre pour voir le public, très sage, donner un peu de la voix ("Cannonball" occupant la deuxième place des 15 titres). Tout n’est pas parfait mais l’attitude et les sourires emportent tout, avec en plus de gros efforts pour essayer de communiquer en Français. Les sœurs Deal sont en grande forme(s) et tournent à l’eau minérale, le public assiste à cette kermesse, les yeux grands ouverts histoire de ne pas en perdre une miette.

"Roi" donne à Josephine l’occasion de s’essayer à la batterie (avec presque une amorce de sourire au coin des lèvres) et l’on ne voit pas le temps passer tant les titres s’enchaînent avec efficacité.

La célébration s’achève après une ultime reprise de "Roi" ; s’en suivent les remerciements d’usage envers l’accueil (et le cuisinier !) du Bikini, puis le groupe s’accorde un break avant de revenir pour quelques titres plus hétérogènes. Des morceaux majoritairement issus de l’album Pod (la reprise "Happiness is a Warm Gun", "Oh !", "Lime House"), ainsi que des EP Safari et Head to Toe. On peut regretter l’absence de titres postérieurs mais ce n’était manifestement pas le cadre.

Le groupe se retire comme il était venu, en toute simplicité. A l’ancienne. Les oreilles encore fumantes, on finit par faire de même. C’est qu’on n'a plus 20 ans, nous…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Mountain battles de The Breeders
La chronique de l'album All Nerve de The Breeders
The Breeders en concert à La Cigale (18 avril 2008)
The Breeders en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
The Breeders en concert au Festival La Route du Rock 2008
The Breeders en concert au Festival Beauregard #10 (édition 2018) - Dimanche 8 juillet
Articles : Listen in Bed - Kim Deal a-t-elle quitté les Pixies pour ne pas finir coincée dans un musée ? (avec Guill

En savoir plus :
Le site officiel de The Breeders LSXX
Le site officiel de The Breeders
Le Myspace de The Breeders
Le Facebook de The Breeders


LaBat’         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=