Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Dame de Saïgon
Karine Lebert  (Editions de Borée)  avril 2013

Je les trouve encore trop rares les écrivains qui se penchent sur le destin de l’Asie, Karine Lebert en est. Elle est à l’origine journaliste d’architecture et de décoration intérieure, un genre de Valérie Damidot, ou une dénicheuse de meubles hors de prix mis en scène dans les magazines féminins. Elle signe ici La Dame de Saïgon.

C’était avant, avant les Grandes Guerres qui ont déchiré le monde, quand il était encore envisageable de tout vendre pour tenter sa chance dans des contrées inexplorées. Si, le pari est encore envisageable, mais ce n’est pas pareil. C’était avant. Quand l’Indochine était encore française. Marianne a 11 ans, son père a vendu la ferme Normande pour emmener tout son monde en Indochine.

Le roman commence sur les quais de Saïgon, Marianne serre la main de son frère et livre ses premières impressions, ses inquiétudes, ses questionnements. Sa famille est clairement partagée en deux camps : les séduits et ceux qui ne le sont pas. Après une traversée interminable, les Frémont sont en piteux état, et pour pimenter le tout, vous l’aurez compris : ce n’est pas gagné.

Le père décide d’acheter une exploitation, qui ne va pas bien fonctionner, son fils aîné (le curé) va tenir l’autel plus loin (un soutien de moins), les deux autres sont encore jeunes et trop enthousiastes de l’avis de la grande sœur, surtout de la mère qui dépérit de jour en jour.

Les années passent, Marianne se marie avec un autochtone, elle doit fuir non seulement sa famille, mais également le racisme des habitants et la honte causée à "son peuple". Oui, ça craint, mais au XXIème siècle aussi, même si les bébés métisses sont les plus beaux, les mariages mixtes font toujours un peu pincer du menton certains obtus…

Malgré les hauts et les bas que connaît la famille Frémont, ils se rendent compte tardivement que leur pays est maintenant l’Indochine, mais les habitants réclament l’indépendance de leur patrie (le futur Vietnam), faisant entrer la politique dans les soucis.

Karine Lebert a la plume passé simple, tout le texte est écrit à l’imparfait et aux temps du passé lointain, ce qui rend certains passages laborieux. Ajoutez à ça des tournures de phrases longues et pas mal de descriptions, la lecture passe vite de lente à longue. Mais il fallait bien ça pour décrire la moiteur de l’air, les tensions qui flottent, les douleurs qui courbent.

Si vous avez envie de mieux connaître ceux qui ont vécu 14-18 de loin, ceux qui ont eu le courage (voire l’insouciance) de tenter l’aventure, ceux qui ont appris à aimer un pays a priori hostile, ceux qui vont toujours de l’avant, coûte que coûte, vous aimerez La Dame de Saïgon pour le destin hors du commun de ses personnages.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Karine Lebert


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=