Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Rock en Seine 2013 (dimanche 25 août 2013)
MS MR - Is Tropical - Bloody Beetroots - Major Lazer - CHVRCHES - System Of A Down - V V Brown  (Domaine National de Saint-Cloud)  les 23, 24 et 25 août 2013

La chute de la température et son agaçante amie "petite pluie fine" aurait pu doucher l’enthousiasme des festivaliers, mais force est de constater que Rock En Seine s’est offert une fin en apothéose.

C’était d’abord, le retour à Paris du duo New yorkais de MS MR et leur pop, qui non content d’explorer son propre répertoire, s’est fendu d’une reprise réussite de "Dance Yrself Clean" de LCD Soundsytem ! Et bien que l’on a pu entendre ici et là quelques errements sonores, le rendu final était à la hauteur de leur show précédant à la Maroquinerie les cheveux verts de Lizzy en prime !

Puis quitte à rester dans l’énergie (sur)positive, on a pu entendre le groupe Is Tropical balancer des notes gentillettes et souvent survitaminées, comme autant de pied de nez à la grisaille qui peuplait le ciel du Parc de Saint-Cloud.

Puis les choses sérieuses ont très vite pris des proportions dantesques. Puisque les Bloody Beetroots ont investi la grande scène pour un show qui puisait largement dans la démesure sonore. Inutile de se mentir, les BB étaient ici pour tester la résistance des tympans du public qui avaient déjà été mis à l’épreuve les jours précédents. Et quoi qu’il en soit, ce fut un spectacle fédérateur qui a conduit les fans de différents styles de musique à se secouer comme beaux diables sans distinctions.

Quant à 20h45 s’affichait sur la Scène de L’Industrie les très attendus Major Lazer, qu’était venu acclamer une foule jeune et compacte, le DJ Diplo et toute son équipe se sont fait un malin plaisir à transformer leur set en une sorte de spectacle. Confettis, déhanchement de fesses, pistolet à eaux, secouage de fesses, fumigènes, "booty shake" et interactions avec le public ont permis à Major Lazer de tenir en haleine leurs fans. Cerise sur le gâteau (enfin cela dépend vraiment pour qui…), Stromaes’est invité sur scène pour scander son dernier single "Papa Outai ?".

Ailleurs, c’était le trio écossais de CHVRCHES qui alignait ses productions électroniques, un peu cérébrales sur les bords, mais hautement addictives. Leur album à la sortie éminemment proche, intitulé The Bones Of What You Believe, présente en live quelques similitudes avec Purity Ring et c’est pour le mieux.

Véritable point focal de la journée de dimanche, System Of A Down a su conclure en toute beauté le festival. Certains iront même jusqu’à dire, avec la fierté d’un "métalleux" pur et dur, que c’était le seul show digne de ce nom (avec NIN !). Et on constatait que les années n’ont pas touché SOAD et que la même rage habite les membres sur scène. Sans même parler de leur public qui, pour un néophyte, passait pour une bande de déments échapps d’un asile retiré au fin fond de l’Europe de l’Est (le cliché du film d’horreur quoi !).

Enfin, de quoi adoucir les esprits et programmée à la dernière minute, l’anglaise V V Brown, prêtresse vêtue d’un kimono blanc (à plume !), présentait son nouvel album. Samson & Delilah, qui sortira la semaine prochaine, est une nouvelle approche de l’artiste qui quitte ses sons rétro-pop, pour un son résolument plus électronique, même la voix de la chanteuse s’avéra être modulée autrement. Paris pourra se vanter d’avoir entendu toute une collection de titres tirés de ce prochain opus, inédit et en avant-première.

En bref, ce fut un festival à la sélection éclectique, où chacun a pu à un moment ou l’autre se retrouver. On se souviendra des quatre monstres sacrés : Black Rebel Motorcycle Club, Franz Ferdinand, Nine Inch Nails et System Of A down qui, à eux seuls, justifiaient les trois journées de Rock En Seine. Sans pour autant dénigrer les myriades d’artistes qui se sont succédés sous le soleil comme sous la pluie pour nous livrer, au final, un week-end qui avait des allures de marathon musical.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album How Does It Feel de MS MR
Is Tropical en concert au Festival Les Inrocks Black XS 2010 (Jour 6
Is Tropical en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
Bloody Beetroots en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi
Bloody Beetroots en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Vendredi
La chronique de l'album Peace is the Mission de Major Lazer
Major Lazer en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
La chronique de l'album The Bones Of What You Believe de CHVRCHES
La chronique de l'album Love Is Dead de CHVRCHES
CHVRCHES en concert à La Maroquinerie (samedi 19 octobre 2013)
La chronique de l'album Samson & Delilah de V V Brown
La chronique de l'album Glitch de V V Brown

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Rock en Seine
Le Myspace du Festival Rock en Seine
Le Facebook du Festival Rock en Seine


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=