Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Immortelles
Laure Adler  (Editions Grasset)  août 2013

Qu'avons-nous fait de nos vingt ans et que restera-t-il de nos vies ? Avec "Immortelles", sa première incursion dans la fiction littéraire, Laure Adler, répond à sa manière à travers la parole d'une narratrice habitée par la figure de trois amies aujourd'hui disparues du monde tangible, par la mort ou l'effacement, qui actionne le devoir de mémoire pour évoquer "ses" immortelles.

De milieu et d'origine différentes, ayant traversé la deuxième moitié du 20ème siècle, ces immortelles ont pour prénom Florence, Judith et Suzanne. Chacune à son histoire familiale, son vécu et son univers et.

Appartenant à la même génération de femmes nées au tout début des années 50, celle désormais siglée "génération 68", elles ont participé à l'écriture de l'histoire des femmes.

Le point commun entre Florence la fugueuse, Suzanne la "bâtarde" et Judith la "youpine", outre la figure paternelle absente ou inexistante, tient à leur construction identitaire en tant que femme en creux par rapport à une figure maternelle passive, une mère qui est plus femme que mère, respectivement névrosée borderline, amoureuse invétérée et stigmatisée de la Shoah, qui néanmoins impactera significativement leur devenir.

Leur rencontre successive au lycée, dans un camp de vacances et à l'université, constitue pour la narratrice un événement majeur et déterminant dont elle porte témoignage : "Elles m'ont offert le sentiment de l'intensité et m'ont donné ce qu'elles avaient de plus précieux : leur amitié" et "Avec chacune d'elles, j'ai vécu des événements qui ont façonné ma personnalité et contribué à construire mon rapport au monde".

Sous forme de portrait biographiques sensibles, Laure Adler, philosophe de formation, essayiste, biographe, journaliste, enseignante à l'Institut d'études politiques de Paris et figure incontournable de la culture, livre un opus de facture classique, tant au fond qu'en la forme, avec une narration structurée autour de périodes charnières, du "sentiment de l’innocence" à "l’apprentissage de la désillusion" en passant par "la perception de l’existence", "le sentiment sexuel" et "le surgissement du réel", iqui ressortit au roman de formation.

Avec pertinence et acuité, elle traite notamment de l'amitié déclinée au féminin, loin des clichés souvent railleurs et péjoratifs qui affectent cette thématique, et plus, que la célébration de la félminité, procède à l'éloge de la sororité et écrit des pages lumineuses sur la jeunesse, "ce temps où rien n'était arrivé" selon les mots de l'écrivaine Annie Ernaux cités en exergue.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=