Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce A Queen of Heart
Théâtre de la Bastille  (Paris)  septembre 2013

Spectacle musical conçu par Juliette Deschamps et interprété par Rosemary Standley.

Si Rosemary Standley, chanteuse du groupe "Moriarty" qu'un Gainsbourg devenu Gainsbarre aurait défini comme un groupe "classieux", s'était simplement accoudée au piano de son excellent accompagnateur pince-sans-rire, Sylvain Griotto - capable entre autres de transformer en morceau épique le "Por que te vas" de Jeanette - et avait enchaîné les immenses chansons qu'elle interprète dans son tour de chant, la magie aurait opérée et personne n'y aurait trouvé à redire.

Mais "A Queen of Heart" n'est pas qu'un tour de chant d'une chanteuse hors norme, c'est un spectacle totalement magique, alliant nostalgie, élégance et poésie.

Rosemary Standley sort d'un rideau noir mais scintillant d'éclats lumineux : elle est vêtue d'une petite robe blanche à paniers, comme une danseuse des Ziegfeld Follies de l'époque des comédies musicales... Et la voilà qui chante "La Reine de Coeur", poème de Maurice Carême mis en musique par Francis Poulenc, puis "The Man I love" des frères Gershwin, suivi instantanément de "Put The Blade on Mame", chanson "mimée" par Rita Hayworth dans "Gilda" et chantée en vraie par Anita Kert Ellis.

Juste après, Rosemarie passe à l'espagnol pour le mambo rigolo, "El negro zumbon", tirée du film italien "Anna" où cette fois, c'est Silvana (Mangano) qui faisait semblant de chanter à la place de la fameuse Flo Sandon's...

Spectacle à la fois chatoyant et minimal, surchargé de références musicales et cinématographiques qu'il n'est d'ailleurs pas nécessaire de toutes saisir, ne se privant ni de l'ambiance des revues américaines ni de celle des cabarets berlinois, "A Queen of heart" a été conçu par Juliette Deschamps sous le signe de ces étoiles clignotantes d'excès, ces stars et ces divas toujours angoissées, à jamais poursuivies par le fatum.

Rosemary incarne une de ces demi-déesses qui ont cru atteindre l'Olympe et qui finissent par brûler leurs ailes, les yeux éteints derrière des lunettes exagérément noires. Au cours du spectacle, elle quitte la scène pour se changer : la petite fille pleine de gaieté dans sa robe blanche revient alors dans une robe fourreau plus sombre et plus sexy, laissant ses bras découverts, alors que de longs gants noirs couvrent ses mains jusqu'à ses avant-bras.

C'est le temps de la tristesse, de la mélancolie, celui de "Johnny Guitar", celui des mélodies de Carlo d'Alessio pour les films de Marguerite Duras. C'est le temps où la Marlène vieillissante n'est plus l'effrontée Lola Lola de "L'Ange Bleu". Alors Rosemarie Standley s'empare de "Sag mir wo die blumen sind", dans une version à tirer les larmes, puis ose "La nuit, je mens" d'AlainFrançois Menou Bashung. Sublime, forcément sublime...

Le spectateur écarquille les yeux : les robes de Vanessa Sannino sont magnifiques, les lumières de subtiles et judicieuses, la mise en scène et les décors de Juliette Deschamps ont l'assurance de l'évidence et de la simplicité.

La voix et la présence de Rosemary Standley font le reste : c'est un spectacle inoubliable que l'on emporte précieusement avec soi, dans son mouchoir et dans son coeur. "I've got the life". Oui, la vie est belle.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 mai 2022 : En mai cultive toi comme il te plaît

Après une belle soirée en compagnie de KATEL vendredi, le replay est ici, c'est reparti pour une semaine d'actualité culturelle vue par nos chroniqueurs en attendant la déjà 48eme Mare aux Grenouilles en direct samedi !

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Odyssée - Une histoire pour Hollywood" au Théâtre de la Colline
"Nous, l'Europe, banquet des peuples" au Théâtre de l'Atelier
"Penthésilé.e.s amazonomachie" au Théâtre de la Tempête
"Skylight" au Théâtre du Rond-Point
"Encore plus, tout le temps, partout" au Théâtre de la Bastille
"L'Epopée d'un buveur d'eau" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"La Maladie de la Famille M." au Théâtre de la Reine Blanche
"Montaigne - Les Essais" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Scum Rodéo" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Frustrées" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Guy Carlier" au Théâtre des Mathurins
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"HEY ! Le dessin" à la Halle Saint-Pierre
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"La femme de mon frère" de Monia Chokri

"Mutum" de Sandra Kogut
"Party Girl" de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis
"Naissance des pieuvres" de Céline Sciamma
"Tu mérites un amour" de Hafsia Herzi
et dans la série Oldies but goodies :
"La Passante du Sans-Souci" de Jacques Rouffio
"Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=