Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anna von Hausswolff
Ceremony  (City Slang)  juin 2013

"Libère-moi, Seigneur, de la mort éternelle, en ce jour de terreur : Quand les cieux seront ébranlés avec la Terre : Alors tu viendras juger le monde par le feu. Je serai, moi, tremblant, et rempli de frayeur, lorsque viendra le jugement, et la colère à venir. Quand les cieux seront ébranlés avec la terre. Ce jour-là sera un jour de colère, de calamités et de misère ; un grand jour, terriblement amer. Alors tu viendras juger le monde par le feu. Donne-leur, Seigneur, le repos éternel : et que la lumière perpétuelle brille sur eux."

La Suédoise, à la fois chanteuse, auteur, compositrice et claviériste, Anna von Hausswolff a sorti son premier disque Singing From The Grave en 2010. Malgré son titre sombre et pas forcément très engageant, l’album était rempli de mélodies fragiles, de douces ballades baignées de lumière. Si le terme gotique pouvait être employé, c’était plutôt dans le sens d’Opus Francigenum ou plus précisément de Gotique rayonnant.

De gotique, il en est encore question avec ce Ceremony sorti en 2012 et ce, dès la pochette faite d’un gros plan sur des tuyaux d’orgue dans des teintes sombres. Mais on parlera de gotique flamboyant cette fois tellement la musique a progressé. L’orgue, le grand orgue même, est donc au centre de ce disque. C’est avec une certaine intelligence et sensibilité qu’Anna von Hausswolff joue avec les diversités de tons, de sons, de timbres et de couleurs, même si elle n’utilise pas tous les registres de l’orgue préférant le plus souvent les plus graves, profonds et les plus feutrés. "Epitaph Of Theodor", premier titre de l’album, en est un parfait exemple.

C’est sur le deuxième titre "Deathbed" que la magie opère définitivement grâce à ce mélange d’une voix faisant penser à Kate Bush ou Johana Newsom, d’une atmosphère mélodique proche du label 4AD et d’harmonies faites à l’orgue. De la Funeral pop selon son propre aveu. Ce qui frappe dans ce disque, en plus de cette étonnante luminosité qui se dégage de ces mélodies et de ces enchaînements harmoniques, de cette singularité qui émane de cette musique et cette capacité à évoluer entre musique "classique", drone, post-rock et pop, c’est l’utilisation de l'espace et du temps, et des détails et couleurs qui s’y cachent.

Si parfois Anna von Hausswolff tombe dans des travers Floydien (période Division Bell) sur "Epitaph Of Daniel" et "Liturgy Of Light" notamment ou dans un mélange pas du meilleur goût de New-age et de musique folklorique (Harmonica), on y entend surtout des esprits vagabonds, le vent souffler, la neige tomber, les arbres bruisser dans les forets Scandinaves. On y entend aussi les harmonies de compositeur comme Maurice Duruflé, Charles Tournemire ou Jehan Alain. Ce disque vous prend aux tripes. Un superbe clair-obscur.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Dead Magic de Anna Von Hausswolff
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty

En savoir plus :
Le site officiel de Anna Von Hausswolff
Le Bandcamp de Anna Von Hausswolff
Le Soundcloud de Anna Von Hausswolff
Le Facebook de Anna Von Hausswolff


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=