Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Correspondance et entretiens avec Attoun et Attounette
Théâtre Ouvert  (Paris)  octobre 2013

Correspondances et entretiens de Jean-Luc Lagarce avec Dominique H., Micheline et Lucien Attoun, mise en espace de François Berreur, avec Laurent Poitrenaux.

Ceux qui ont vu "Ébauche d'un portrait", collage d'après le "Journal" de Jean-Luc Lagarce, conçu et mis en scène par François Benneur, l'ami de toujours du dramaturge, et interprété avec une évidence lumineuse par Laurent Poitrenaux, également à l'affiche du Théâtre Ouvert, ne rateront sous aucun prétexte ce nouveau collage.

Cette fois-ci, Lagarce-Poitrenaux n'est pas à sa table de travail, mais dans son lit. Evidemment, cahier en main, comme toujours, il est en pleine écriture.

Sur l'écran en fond de scène, s'inscrivent les dates où il est censé envoyer les lettres qu'il élabore. Ces lettres, elles sont justement destinées aux maîtres des lieux où se déroule la représentation : Lucien Attoun et sa femme Micheline (affectueusement appelée "Attounette" par Lagarce), les fondateurs et les âmes du Théâtre ouvert, dont on entendra parfois les voix.

Lagarce, jeune garçon de Besançon, a adressé par la poste ses premiers textes théâtraux à Lucien Attoun qui proposait dans "Théâtre ouvert", son émission de France Culture, la lecture d'œuvres contemporaines, d'oeuvres vraiment contemporaines Il a tout de suite repéré le jeune provincial, l'a encouragé, lui a pris des textes, les a mis en ondes.

C'est donc lui qui a, sans jeu de mots, ouvert la voie au bisontin fondateur du Théâtre de la Roulotte. Cette voie, c'était donc d'abord des voix comme celle de Christine Cohendy, qui allaient révéler le talent incomparable d'un jeune auteur qu'une mort prématurée a brisé injustement.

À la lecture de son journal, on le savait assoiffé de culture et d'art, cinéphile et grand lecteur, et, curieusement, presque secret sur lui-même. Grand travailleur, il détaillait sans se plaindre, et sur un ton souvent enjoué, les aléas de la vie de metteur en scène et de dramaturge.

Avec ces "Correspondances et entretiens avec Attoun et Attounette", on découvre toute une autre facette de Lagarce. On le voit grandir, mûrir, devenir. Dans cette relation, seulement interrompu par sa mort, naît aussi une grande amitié.

On retrouve dans ses mots sa manière simple et franche d'appréhender le monde, son regard amusé sur ce qu'il fait et ce qu'il est, sa soif de créer sans se soucier des à-côtés et des bas-côtés.

Dans ce montage fluide, connivent, François Berreur montre un Jean-Luc Lagarce plein d'envies et doué pour le partage. De son lit, qu'il quitte pour répondre à un interview de Lucien Attoun ou pour rencontrer Christine Cohendy, Lagarce-Laurent Poitrenaux adresse un grand coucou à ses spectateurs. Encore pétri de grâce enfantine, il évoque sans fioritures et sans gravité la maladie qui le ronge et qui va l'abattre.

L'émotion est au rendez-vous de ce joli théâtre en chambre. Surtout que François Benneur a eu la belle idée de terminer par un extrait vidéo de "Caro Diaro" de Nanni Moretti, rappelant ainsi l'authentique cinéphile qu'était l'auteur d' "Hollywood". Sur la belle musique de Nicola Piovani, Moretti roule en scooter dans les faubourgs de Rome, à la recherche de l'endroit où Pasolini a connu lui aussi un destin cruel. Pasolini et Lagarce : deux amoureux des mots et de la vie, deux souffles poétiques, deux inoubliables, deux à jamais présents...

La preuve ? En octobre 2013, on ne manquera ni la grande rétrospective Pier Paolo Pasolini à la Cinémathèque française (complétée par une captivante exposition "Pasolini Roma") ni les deux spectacles consacrés à Jean-Luc Lagarce au Théâtre Ouvert.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=