Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Renaissance et le Rêve
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 9 octobre 2013 au 26 janvier 2014

Organisée par la Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais et la Soprintendenza del Polo Museale Fiorentino, l'exposition "La Renaissance et le Rêve" qui se tient au Musée du Luxembourg propose au visteur de découvrir "l'ancien régime du rêve" tel qu'il était perçu au 16ème siècle à travers ses représentations picturales

Le commissariat de cette exposition thématique est assuré par Alessandro Cecchi, directeur de la Galleria Palatina et du Jardin Boboli au Palazzo Piiti de Florence, Yves Hersant, professeur à l'Ecole des haut en sciences sociales, et Chiara Rabbi-Bernard, historienne de l'art.

La monstration des oeuvres, dont celles de Véronèse, Michel-Ange, Le Gréco et Bosch, bénéficie d'une élégante scénographie de l'architecte-scénographe Loretta Gaïtis qui tend à la mise en scène des oeuvres dans l'atmosphère de pénombre qui préside au royaume des rêves.

Le rêve à la Renaissance : des belles endormies aux démons de la nuit

De la nuit à l'aurore, l'exposition explore la thématique du rêve à la Renaissance selon deux axes : l'évocation du dormeur et la représentation du rêve.

Thème récurrent, la représentation de la nuit et du sommeil s'effectue au moyen de l'allégorie anthropomorphique et du nu féminin. Aux côtés de la chaste nuit de Battista Dossi, celle de Michel-Ange révèle les attraits du corps féminin offert dans sa nudité révélée.

De même, aux côtés du pur sommeil de l'enfant Jésus ("La Sainte Famille" de Agnolo di Cosimo et celle de Lavinia Fontana), pour la représentation de la dormeuse avec la Vénus offerte aux regards ("Vénus et Cupidon" de Pâris Bordone et "Vénus et l'Amour endormis découverts par un satyre" de Le Corrège).

Mais comme l'indique le commissaire Yves Hersant, cet érotisme ostensiblement affiché ne serait pas "gratuit" car "le désir sensuel a aussi un pouvoir d’élévation";

Cette notion d'élévation est d'ailleurs essentielle dans la représentation de l'expérience onirique quand elle celle de personnages de haut rang ("Le rêve de Philippe II" par Le Greco, et "Apparition de Saint Pierre et Saint Paul à l'empereur Constantin" de Garofalo).

Le rêve de l'homme devient songe pour les pesonnages mythologiques ("Le songe d'Enée" de Nicolo dell'Abate, "Le songe de Pâris" de Pieter Coecke van Aeits) ou bibliques ("Le songe de Jacob" de Jacopo Ligozzi et celui de Adam Eisheimer).

Pour les personnages saints, il s'agit bien évidemment de visions chrétiennes exaltant les préceptes de l'Eglise ("Le songe de saint Jérôme" de Francesco d'Antonio, "La vision de sainte Hélène" du Véronese, "La vision de saint Augustin" de Boticelli, "Le songe de Catherine d’Alexandrie" de Ludovico Carracci).

Quant à la représentation du rêve stricto sensu, exception celle du "Rêve du docteur" de Durer, elle est rarement profane, joyeuse et personnelle. En effet, et plus spécifiquement chez les peintres de l'Europe du Nord dont Hieronums Bosch est un des maîtres d'oeuvre ("Visions de l'au-delà", "La vision de Tondal", "La tentation de saint Antoine"), elle illustre les cauchemars et les visions d'apocalypse véhiculés par la Bible et l'Eglise à l'encontre des mécréants et des hérétiques.

Mais heureusement l'évocation, par Jacopo Zucchi, de l'aurore lumineuse sous les traits de Psyché qui réveille l'Amour chasse les démons de la nuit.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luxembourg

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation de la RMN-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=