Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tephra Formations
Centre Pompidou  (Paris)  octobre 2013

Spectacle conçu par Robert Stadler et Philippe Katerine, mise en scène de Sophie Tellier, Robert Stadler et Philippe Katerine, avec Ludivine Sagnier, Eric Cantona, Roland Menou, Jean-Paul Mahé, Maurice Barnabé, Bernadette N’guyen, Julien Lombrail, Loïc Le Gaillard, Robert Stadler et Philippe Katerine.

Comment proposer une approche différente du design, aider à comprendre l'oeuvre d'un designer ? Peut-on aborder u' canapé comme une oeuvre d'art ?

Voici les problématiques que se sont posées l'auteur-compositeur-interprète, acteur, réalisateur et écrivain français Philippe Katerine et le designer autrichien Robert Stadler autour de la série Tephra Formations qui compte six pièces, dont un pouf, un fauteuil, un canapé et le divan "Irregular bomb" aux formes capitonnées et arrondies et en cuir de gros bovin car "Robert Stadler aime les gros bovins".

Dans un premier temps, Philippe Katerine et Eric Stadler, auteurs à quatre mains de cette pièce-performance "Irregular Bomb", discutent de ce fameux divan. Est-il une invitation à s'asseoir à plusieurs endroits ou le fait de se poser la question de l'endroit où poser ses fesses peut-il être considéré comme une agression de la part du divan ? Lorsque Philippe Katherine demande à Robert Stadler de s'asseoir sur son propre canapé, celui-ci lui propose en réponse d'interpréter "Louxor" ou "La Banane" a cappella.

Vient ensuite le temps pour Irregular Bomb d'être vendu. Un couple, Ludivine Sagnier et Eric Cantona, va acheter la série Tephra. Mais se pose alors la question du prix et de l'usage. Sont-ce des meubles ou des oeuvres d'art dont l'emplacement dans la pièce est forcément soumis à une recherche d'équilibre.

En tant que meubles, ils font partie du quotidien du couple, le divan devient un objet mobilier où s'asseoir pour lire, regarder un film, discuter ou faire l'amour. Mais il est aussi, d'autant que Robert Stadler est autrichien, le divan du psychanalyste, celui qui pousse à la parole, à l'explication, au sommeil, aux rêves et aux fantasmes, au déséquilibre de l'ordre établi au sein du couple, voire à l'explosion in fine du couple. "Irregular bomb" provient de la manière particulière dont la lave d'un volcan peut se consolider en coulant, mais donc aussi des conséquences qu'il peut entraîner.

Dans un troisième temps, oeuvre d'art contemporaine exposée au musée, le divan reprendra son rôle de meuble lorsque le gardien de nuit s'endormira nu juste avant que les premiers spectateurs de la journée affluent dans la salle.

Cette pièce pose donc de manière ludique un certain nombre de questions sur le design, les oeuvres d'art,le regard de l'acheteur ou le marché de l'art contemporain.

Robert Stadler et Philippe Katerine semblent s'être beaucoup amusés à écrire cette pièce et à la mettre en scène avec Sophie Tellier. Ils ont fait venir les artisans qui ont fabriqué cette série de meubles afin qu'ils interprètent leur propre rôle. Quant aux visiteurs du musée, les rôles ont été proposés à des spectateurs qui avaient acheté leur billet, l'occasion unique de voir la mise en scène de l'intérieur.

Eric Cantona et Ludivine Sagnier, dont les noms n'étaient même pas évoqué dans la présentation de la pièce, ont une vraie belle présence d'acteurs, avec quelques clins d'œil à leur personnage public dont une scène particulièrement drôle où Cantona déclame un de ses poèmes.

Enfin Roland Menou, en gardien de musée qui se compare à un tableau de nu masculin, et dont la sonnerie de portable est "Mon bel andalou", provoque des rires immédiats. Cette troisième partie de la pièce n'aurait d'ailleurs pas juré dans "Musée Haut, Musée Bas" du grand Jean-Michel Ribes.

Il faut aussi saluer le travail de Caty Olive aux lumières, en particulier pour la manière dont elle parvient à mettre en valeur les formes du divan. Quant à la musique de Gilles Coronado et la danse interprétée par Anna Gaïotti et Jonathan Gimbord, ils subliment tous trois la scène du rêve d'Éric Cantona.

"Irregular Bomb" était (car il semble qu'il n'y aura jamais que deux représentations) donc l'occasion d'une soirée pleine de surprises, de questionnements et d'éclats de rire.

 

Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=