Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Labelle
Ensemble  (Eumolpe Records)  octobre 2013

Vous voulez du changement ? Marre de l’ennui ? Ras-le-bol du formaté pré-emballé à consommer de suite et à jeter dans l’immédiat ? Libérez-vous de vos chaînes ! Portez le nouveau parfum de Julia Roberts ! Ou écoutez Ensemble de Labelle, à la fois curieux, affranchi du carcan bankable, et tellement de choses à la fois.

Méditation, transe, voyage, épanouissement, universalité, syncrétique, expérience, imaginaire, mystique, ethno-futuriste… vous allez en entendre des vertes et des pas mûres pour qualifier cette musique… inqualifiable. Si la musique est un voyage, Labelle est une aventure extra cosmique hors limites connues. Si la musique est une évasion, Labelle est une transformation. Si la musique est affaire de méditation, Labelle est le petit bonhomme barbu qui fait du stop dans vos globules.

Mais revenons-en à Labelle, qui donc se cache derrière ce patronyme astucieux ? Un certain Homo-numéricus grandit entre maloya et électro-luminescent. Entre musique traditionnelle réunionnaise et Jean-Michel Jarre. Quel assemblage ! Etrange métissage ! Mais Labelle était un enfant facile, il écoutait "de tout" et ne rechignait à rien. Du moins, c’est l’idée que je m’en fais. Après l’obtention d’un master en musicologie (je t’avais bien dit qu’elle existait cette fac !), Labelle a toutes les cartes en mains et suffisamment d’expérience pour se lancer dans la piscine du haut du plongeoir aux requins (niveau diabolique).

Après moult collaborations, le collectif d’artistes, les Transmusicales, les sets, les rencontres, Labelle est prêt à assembler les morceaux de petits bouts de grandes idées qui feront son premier né : Ensemble. Où il y a vraiment de tout, des petits bambous qu’on asticote pour les sons creux, des cailloux râpés, des huiles qui frétillent, de la vapeur de mousse à raser, du cactus mixé et du terreau congelé, des chrysalides de sopalin d’où sortiront de l’aluminium gratiné aux pétales fondues… de tout, et un peu de n’importe quoi.

L’effet que fait l’album est plutôt inattendu, et certainement prodigieux, l’imagination qui vous faisait défaut depuis plusieurs jours réapparait comme par magie, vous trouvez l’ingrédient mystère pour réussir la mayo-piment insaisissable, vous vous éprenez subitement de philosophie cognitive, et vous avez plein d’idées de cadeaux de Noël.

Bon, d’accord, je vais essayer plus sérieusement. Labelle arrange, ordonne et désordonne sons et silences au cours du temps. Il utilise le rythme comme support de cette combinaison dans le temps, la hauteur et celle de la combinaison dans les fréquences. Labelle est donc une création, une œuvre d’art, une représentation et un mode de communication. Labelle est évanescent, n’existe que dans l’instant de sa perception. Labelle est la musique. Google est mon ami.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Labelle
Le Myspace de Labelle
Le Facebook de Labelle


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=