Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Brigitte Fontaine
J'ai l'honneur d'être  (Silène / Universal Music)  septembre 2013

Brigitte Fontaine dans son dernier album J'ai l'honneur d'être fait la démonstration de son écriture plus acérée que jamais et d'une vigueur toujours plus neuve. Elle réussit une synthèse ambitieuse : parler de notre époque et quitter les rives pour rejoindre un continent universel de luxe et de volupté.

Notre demi-mondaine, notre clocharde princesse est resplendissante. Elle peint la laideur et la cruauté en poète et renverse les codes et les normes pour créer une profusion de sens et d'émotions. J'ai l'honneur d'être est une chronique détachée du temps, du présent à la bêtise au front de taureau comme dit Baudelaire. La traversée prend de nouvelles dimensions avec une bibliothèque sous la main. Baudelaire évidemment dans maintes évocations de préciosité, de dandysme dans une nature réenchantée et un désarroi d'Albatros aux ailes de géant. Brigitte veut des becs et pas des crocs, plus oiseau que mammifère, plus Icare que Minotaure. Les bals allument les désirs et le prétendant enflammé est gentiment éconduit : encore un Nemours qui reste sur le carreau : sa lettre brûlée avant que d'être lue. Rrose Selavy et les renoncements font aussi de bon roman, ah Princesse de Clèves bien prudente.

Nichée sur l'Ile Saint-Louis, elle est des beaux quartiers, enfin du bout des griffes, et au con d'Irène elle répond par un joli delta, blason/gazon de femme fatale au désir vivant. Les mots sont des bijoux indiscrets, dessous chics, dans le flou des gestes de Manet, le regard perçant. Brigitte nous parle de la permanence des mythes, en ciblant droit le système nerveux, fêtant le lexique, le français avec l'appétit d'une entomologiste. Un peu trop à l'étroit dans son époque, derrière une étiquette aussi petite qu'un timbre poste, Brigitte Fontaine a pourtant de quoi fasciner. Il suffit de s'arrêter sur "Les hommes préfèrent les hommes". Marivaux n'a pas dit autre chose dans l'Ile aux Esclaves. Car enfin nous avons des preuves : les photos des équipes de sport, de défilés/parades militaires, des conseils d'administration, du personnel politique, des groupes de rock, des enterrés au Panthéon, des collectifs d'artistes (surréalistes, Nouvelle Vague, Monty Python...).

Brigitte Fontaine est inflexible, incorruptible. Elle n'a jamais varié de ses principes : tendre avec les exclus et raide avec les escrocs. Elle ne dit pas autre chose dans "Au Diable Dieu", exaspération nuancée devant toutes ces guerres de chapelles et ces prétextes à la haine. Merle moqueur, merle railleur.

Cette exigence hors catégorie s'allie (avec deux ailes) à l'inventivité d'Areski Belkacem, qui compose et arrange la presque totalité de l'album. Jean-Jacques Vannier est venu apporter son coup de patte sur les deux titres : "La pythonisse" et "Les crocs", dans un respect profond pour l'univers de Brigitte Fontaine. Cette recherche formelle imprégnée des musiques du monde donne une saveur intemporelle à ce nouvel album.

J'ai l'honneur d'être est une oeuvre majeure. A bon entendeur.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rue Saint Louis en l'île de Brigitte Fontaine
La chronique de l'album Libido de Brigitte Fontaine
Brigitte Fontaine en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
Brigitte Fontaine en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Brigitte Fontaine (août 2004)

En savoir plus :
Le site officiel de Brigitte Fontaine
Le Facebook de Brigitte Fontaine


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=