Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Lunchbox
Ritesh Batra    (décembre 2013) 

Réalisé par Ritesh Batra. Inde/France/Allemagne. Comédie romantique. 1h42. (Sortie 11 décembre 2013). Avec Irrfan Khan, Nimrat Kaur et Nawazuddin Siddiqui.

Le mois dernier, la première édition du festival "Extravagant India" avait permis de découvrir que Bollywood, avec ces grandes comédies musicales baroques ou sucrées, n'incarnait plus uniquement le cinéma indien et qu'il y avait désormais des cinéastes qui désiraient emprunter les formes communes au reste du monde en matière cinématographique.

Parmi les films projetés, l'unanimité s'était faite sur un film qui avait déjà épaté les festivaliers cannois : "The Lunchbox" de Ritesh Batra et il faudrait faire la fine bouche pour ne pas adhérer au consensus, un consensus enthousiaste et pas mou du tout devant ce film classique, bien écrit, bien joué, bien réalisé et permettant de mieux connaître la vie réelle de la classe moyenne indienne.

Dès le générique, on découvre avec précision et humour une spécificité des mégalopoles indiennes : le service de livraison des "lunch boxes". Un livreur cycliste, dont la dextérité et la célérité devraient épater ses homologues occidentaux mécanisés, fait la collecte de ce qu'il faudrait traduire par "gamelles", constituées par des petites boîtes en métal astucieusement empilées dans une housse oblongue.

Faisant du porte à porte, il vient chercher le repas préparé par les femmes des employés et des cadres... et en transporte sans problème des dizaines sur sa bécane... puis va les distribuer, poste à poste, dans les bureaux où s'alignent les cols blancs indiens

S'il n'avait été que la description précise de cet ingénieux système D hindou, "The Lunchbox" aurait pu être un formidable documentaire. Mais Rites Batra, jeune cinéaste de 35 ans, avait une toute autre ambition. On imagine que c'est sous la figure tutélaire et bienveillante de Frank Capra qu'il inscrit son film, qui a un petit côté "The Shop around the Corner".

En effet, même si le livreur affirme que son système est envié par les Américains et ne connaît pas de ratés, il y a en un, un jour... Et qui permet au film de Ritesh Batra de bâtir un scénario astucieux, propice à une belle émotion.

À quelques semaines de la retraite, un veuf à la vie si terne qu'on le verrait bien l'abréger sent, avant même de l'ouvrir, que sa gamelle dégage une bonne odeur inhabituelle... et pour cause : elle ne provient pas de la banale gargote d'en bas de chez lui, mais a été concoctée par une fée du logis, une cuisinière hors pair et, une sacrée beauté...

On aurait presque envie de raconter "The Lunchbox" de Rites Bata par le détail d'expliquer comment le veuf triste et la femme mal mariée vont entrer en communication et ce qu'il en résultera...

Mais tout le monde va le raconter, le sur-raconter. Mieux vaut conseiller aux nombreux spectateurs qui vont être eux aussi alléchés - et avoir envie de courir manger indien dès le film fini - de profiter de chaque seconde de ce film où tout dépayse, tout surprend, à commencer par ce qu'on attendait, c'est-à-dire les transports en commun bondés...

Comme on dit, il faudrait être un méchant pour ne pas y aller de sa larmette de midinette...

On soulignera le jeu très maîtrisé, très intérieur des acteurs, avec en tête l'extraordinaire Irrfan Khan, super star indienne qu'on a pu voir dans des productions occidentales comme "Slumdog Millionaire" ou "À bord du Darjeeling Limited", et dont la présence illuminait le festival "Extravagant India".

"The Lunchbox" de Ritesh Batra a tous les atouts pour être le succès inattendu de l'hiver 2013-2014 et d'être la locomotive d'un engouement pour un cinéma indien se mondialisant.

Avant de s'en plaindre, de critiquer tous les films qui chercheront le succès occidental à tout prix, on regardera sans mauvaises pensées cette "lunchbox" goûtue qui va épicer les salles obscures et donner au curry la primauté sur le pop-corn.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=