Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Bonheur... terre promise
 Laurent Hasse    (décembre 2013) 

Réalisé par Laurent Hasse. France. Documentaire. 1h34. DVD (Sortie 26 décembre 2013).

Un sac à dos, une boussole, Laurent Hasse a quitté Paris par un train de nuit. Arrivé dans les Pyrénées, il a décidé de traverser Paris en ligne droite jusqu'à la mer du Nord.

À pied "parce qu'il a une revanche à prendre sur les automobiles", avec une caméra et une question à poser aux gens qu'il va rencontrer, qui vont lui offrir un café, voire l'héberger : "C'est quoi le bonheur"...

Renversé par une voiture trois ans auparavant, après un long coma, un corps meurtri qu'il s'est efforcé de reconquérir malgré de nombreuses séquelles, le voilà donc parti pour une longue traversée d'un pays dont il va redécouvrir la diversité, les contrastes, les beautés et éviter autant que possible toute sa face sombre...

Sa belle voix off, pleine d'élan et d'allant, rythme cette marche singulière. Une vieille dame joviale qui vit dans la même maison depuis sa naissance inaugure son voyage, suivie de militaires en tenue de camouflages dans la forêt, puis d'une bande d' "intellectruelles", qui se construisent une grande maison loin de tout...

C'est parti ! Laurent traverse une France d'abord sans habitants, ce qui ne l'empêche pas de filmer sur la route une grenouille écrasée par une bande de motards...

Dans sa promenade sociologique sur les petites routes, loin des villes bruyantes et effrayantes, Laurent trouve et se retrouve. Lui qui a perdu l'odorat dans son accident, hume l'air d'un pays toujours riche en différences, un pays mal aimé parce que mal raconté.

En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, on est à ses côtés dans des pays qui "ont de la gueule", des régions meurtris par la modernité. On croise partout des chevaux, des poules, des chèvres et des chevreaux et des gens chaleureux malgré la pauvreté, les épreuves ou la solitude.

Peu à peu, on se doute qu'il faudra qu'il se heurte à l'obstacle du périphérique et des banlieues. On ne dira pas comment il s'en sort mais ce sera sport. Occasion aussi de montrer des petits gars des cités bien loin des clichés médiatiques...

Pour faire partager sa route, Laurent Hasse sait jouer des temps forts et des temps vides. Son montage est simple et introduit toujours sans brusquer les personnages qui se succèdent. Quelques plans de paysages, d'animaux sauvages ou domestiques, quelques plans reflétant son ombre marchante sur le marron d'une lisière de forêt, quelques considérations sur son voyage, et le voilà chez d'autres gens, d'autres vies...

Il parle, il écoute, il contemple. Sans jugement, sans aucune image pour faire le malin. Et tout ça, ça fait d'excellents humains qui appartiennent à la même communauté dont ils ignorent qu'elle est une fraternité...

Dans ce "Voyage en France" tout personnel, qu'il a opportunément décidé de faire en hiver pour éviter les touristes, le cinéaste se fait autant pèlerin que témoin, autant acteur que contemplateur... Est-on si loin du "Sadhû" hindou que l'on a découvert ici-même il y a quelques semaines ?

Exercice de beauté et de bonté, commencé dans la solitude et le silence, "Le Bonheur... terre promise" de Laurent Hasse croise enfin la foule et le bruit à l'intérieur du carnaval de Dunkerque... avant de s'achever face à la mer, à ses vagues, à son horizon sans fin...

C'est un film particulièrement adapté au DVD. On peut s'amuser à des arrêts sur images, à faire tous les jours une étape en compagnie du cinéaste, et même peut-être un jour à envisager de prendre à son tour la route et de se remettre dans ses pas. On peut parier qu'on n'y fera pas forcément les mêmes rencontres, mais qu'elles seront aussi nourrissantes et apaisantes que celles du film.

"Le Bonheur... terre promise" de Laurent Hasse est un film fort, plein d'émotions et de mélancolie. Un film que l'on aimera, comme certains bons livres, avoir à ses côtés dans les périodes de doute parce que si l'on additionne tous les petits bonheurs qu'il contient, on obtiendra quelque chose de plus fort que le simple bonheur individuel.

En le cherchant, c'est en fait de l'amour que Laurent Hasse aura trouvé et réussi parfaitement à transmettre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=