Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yann Destal
Let me be mine  (Else Music / MVS)  juin 2013

Yann Destal, en juin 2013, a sorti un album Let me be mine dont je ne me lasse pas. S'inspirant de la musique des années 70, il est un peu Neil Amstrong contemplant la Terre avant d'alunir. Une époque où l'homme partait à la conquête de l'espace, où la consommation et l'urbanisation en expansion incitaient la jeunesse à expérimenter d'autres formes de voyages, comme partir pour des pays du Tiers Monde, ou essayer des drogues ou inventer une musique rock de chamane.

Yann Destal dans Let me be mine ravive ce passé proche et assouvit toutes ses envies avec démesure et éclat. On retrouve les ambiances musicales de certains films : citons Qui ? de Léonard Keigel avec Maurice Ronet et Romy Schneider. Un couple se dispute. L'homme conduit la voiture à toute vitesse et fonce la précipiter dans la mer en contrebas de la falaise. Elle saute de la voiture avant la chute et appelle les secours. On ne retrouve pas le corps de son amant noyé dans l'accident. Le frère (Maurice Ronet) arrive. Homme solitaire et irascible, il ne cesse de croire qu'elle a tué son frère, ce qui ne le dissuade pas de céder à son charme et de coucher avec elle. Elle se sent traquée : elle ne sait pas si elle est devenue folle ou si son amant tyrannique est ressuscité des morts pour la hanter. Ce n'est peut-être pas un grand film. Il est le produit d'une époque où la méfiance s'infiltre un peu plus entre les gens, comme s'ils évoluaient sous la menace d'un renversement ou d'un danger imminent. Malgré cette tension permanente, les personnages sont élégants : les femmes ont des brushing impeccables, des vêtements moulants, les hommes portent des imperméables et conduisent des voitures racées avec des gants de cuir. Les femmes sont peut-être perçues comme des pestes. Elles n'hésitent pas à se battre physiquement.

Let me be mine me rappelle cet esthétisme grâce à son orchestration extrêmement soignée, qui se déplace pour prendre tout l'espace. Ses parties de guitare se répètent comme un ressac ou le bruit de moteur d'une voiture conduite par un fantôme. Les voix des choeurs sont une incarnation à l'antique des oracles. Yann Destal se serait-il choisi le double parrainage de Bowie et Bolling ? Cet album traverse le ciel de la production actuelle comme une météorite qui, en provenance d'hier, réinterprète le présent et en pulvérise le fatalisme et le consensus tiède. Et si on n'y croyait plus à la crise, on écouterait alors l'audace, l'excès et les ravages de l'éternel présent. Il me semble que c'est en quelque sorte la proposition de Let me be mine de Yann Destal.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Yann Destal parmi une sélection de singles (janvier 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Yann Destal
Le Soundcloud de Yann Destal
Le Myspace de Yann Destal
Le Facebook de Yann Destal


Sandrine Gaillard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
Ciné en Bref avec :
"The Father" de Florent Zeller
"Adieu les cons" d'Albert Dupontel
"Promising Young Woman" d'Emerald Fennell
"ADN" de MAïwenn
"L'Etreinte" de Ludovic Bergery
"Garçon chiffon" de Nicolas Maury

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=