Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bernard Lenoir L'Inrockuptible
Compilation Volume 2  (Parlophone)  décembre 2013

"21 heures, c'est une bonne heure pour se réveiller."

5 avril 1994, j’ai bientôt 16 ans et le monde s’effondre. Enfin le mien, et mon monde musical. A cette époque là, je ne jure que par Neil Young, Nirvana, Alice In Chains, Pearl Jam et Metallica. La mort de Kurt Cobain est un traumatisme pour moi et pour le reste de mon lycée qui ressemble fort à celui de Pause-café, pause tendresse.

Septembre 1994, rentrée scolaire dans un nouveau lycée, en centre-ville, plus proche du conservatoire où je passe mon temps et éloigné des petites frappes qui me servaient d’amis. Nouveau lycée, nouvelle classe, nouvelles rencontres. Quand je parle de Seattle, mes nouveaux potes ne jurent que par Manchester. Ils rigolent, je ne connais de cette ville qu’United… Quand on sèche les cours pour aller au Tabou ou à la Fontaine, fumer des clopes et boire des cafés ou des bières, on parle des filles et de musique. Mes nouveaux potes se connaissent depuis longtemps et partagent un triple secret. Magic, Les Inrockuptibles et Bernard Lenoir. Les deux derniers allant de paire.

Cette découverte changera définitivement ma vie. Le rock, le soir, c’est Lenoir et il n’était pas question de louper une émission. Entre 22h et 23h, je n’étais plus là pour personne, les oreilles rivées sur le transistor à écouter notre John Peel à nous…Je me souviens enregistrer tout sur cassette et réécouter les émissions le matin dans le bus comme un autiste. Pourtant, nous en étions loin de l’autisme car, arrivés au lycée, nous disséquions et dissertions sur chaque titre passé, sur chaque groupe découvert. Et il y en a eu une quantité astronomique. Et combien en avons-nous acheté ? Nos maigres économies y sont passées… Pendant de longues années, Lenoir m’a servi de chien d’aveugle dans le noir de la musique indépendante. Je sais que je ne suis pas le seul dans mon cas. Je sais que nous sommes nombreux, très nombreux. Je n’ai pas pleuré quand en août 2011, j’ai appris l’arrêt de l’émission, j’avoue que je ne l’écoutais plus beaucoup et j’avais déjà fait depuis longtemps le deuil des Inrockuptibles. En fait, Lenoir avait fait son œuvre, me donner les moyens de me forger mes propres goûts et apprendre à chercher par moi-même. Et puis l’envie de transmettre aussi.

Cette compilation, la deuxième du genre, retrace, un peu, cette période. Comme toute compilation, elle n’est pas exhaustive, on gardera pour soi les manquants mais comporte pléthore de groupes plus ou moins importants agencés avec sens et intelligence par Lenoir. On retrouve par exemple Pulp, Calexico, Eels, The Blue Nile, Catchers, The Go Betweens ou encore Sylvain Vanot. Souvent des artistes un peu plus récents que sur la première compilation. Alors merci Bernard, je me permets de te tutoyer, on se fréquente depuis si longtemps, pas spécialement pour ces compilations mais pour avoir été là. Sans toi, il y a des chances que cette chronique n’ait jamais existé. Je t’embrasse, tu as été si important. Ah oui ! Les blacks sessions des Auteurs et des Walkabouts (et toutes les autres…), tu penses les sortir quand ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Compilation volume 1 de Bernard Lenoir L'Inrockuptible


La chronique de "La Saga de France Inter" d'Anne-Marie Gustave et Valérie Péronnet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=