Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bernard Lenoir L'Inrockuptible
Compilation Volume 2  (Parlophone)  décembre 2013

"21 heures, c'est une bonne heure pour se réveiller."

5 avril 1994, j’ai bientôt 16 ans et le monde s’effondre. Enfin le mien, et mon monde musical. A cette époque là, je ne jure que par Neil Young, Nirvana, Alice In Chains, Pearl Jam et Metallica. La mort de Kurt Cobain est un traumatisme pour moi et pour le reste de mon lycée qui ressemble fort à celui de Pause-café, pause tendresse.

Septembre 1994, rentrée scolaire dans un nouveau lycée, en centre-ville, plus proche du conservatoire où je passe mon temps et éloigné des petites frappes qui me servaient d’amis. Nouveau lycée, nouvelle classe, nouvelles rencontres. Quand je parle de Seattle, mes nouveaux potes ne jurent que par Manchester. Ils rigolent, je ne connais de cette ville qu’United… Quand on sèche les cours pour aller au Tabou ou à la Fontaine, fumer des clopes et boire des cafés ou des bières, on parle des filles et de musique. Mes nouveaux potes se connaissent depuis longtemps et partagent un triple secret. Magic, Les Inrockuptibles et Bernard Lenoir. Les deux derniers allant de paire.

Cette découverte changera définitivement ma vie. Le rock, le soir, c’est Lenoir et il n’était pas question de louper une émission. Entre 22h et 23h, je n’étais plus là pour personne, les oreilles rivées sur le transistor à écouter notre John Peel à nous…Je me souviens enregistrer tout sur cassette et réécouter les émissions le matin dans le bus comme un autiste. Pourtant, nous en étions loin de l’autisme car, arrivés au lycée, nous disséquions et dissertions sur chaque titre passé, sur chaque groupe découvert. Et il y en a eu une quantité astronomique. Et combien en avons-nous acheté ? Nos maigres économies y sont passées… Pendant de longues années, Lenoir m’a servi de chien d’aveugle dans le noir de la musique indépendante. Je sais que je ne suis pas le seul dans mon cas. Je sais que nous sommes nombreux, très nombreux. Je n’ai pas pleuré quand en août 2011, j’ai appris l’arrêt de l’émission, j’avoue que je ne l’écoutais plus beaucoup et j’avais déjà fait depuis longtemps le deuil des Inrockuptibles. En fait, Lenoir avait fait son œuvre, me donner les moyens de me forger mes propres goûts et apprendre à chercher par moi-même. Et puis l’envie de transmettre aussi.

Cette compilation, la deuxième du genre, retrace, un peu, cette période. Comme toute compilation, elle n’est pas exhaustive, on gardera pour soi les manquants mais comporte pléthore de groupes plus ou moins importants agencés avec sens et intelligence par Lenoir. On retrouve par exemple Pulp, Calexico, Eels, The Blue Nile, Catchers, The Go Betweens ou encore Sylvain Vanot. Souvent des artistes un peu plus récents que sur la première compilation. Alors merci Bernard, je me permets de te tutoyer, on se fréquente depuis si longtemps, pas spécialement pour ces compilations mais pour avoir été là. Sans toi, il y a des chances que cette chronique n’ait jamais existé. Je t’embrasse, tu as été si important. Ah oui ! Les blacks sessions des Auteurs et des Walkabouts (et toutes les autres…), tu penses les sortir quand ?

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Compilation volume 1 de Bernard Lenoir L'Inrockuptible


La chronique de "La Saga de France Inter" d'Anne-Marie Gustave et Valérie Péronnet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=