Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Philomena
Stephen Frears    (janvier 2014) 

Réalisé par Stephen Frears. Grande-Bretagne/France/Etats-Unis. Drame. 1h38 (Sortie 8 janvier 2014). Avec Judi Dench, Steve Coogan, Sophie Kennedy Clark, Anna Maxwell Martin et Peter Hermann.

Ces dernières années, le cinéaste de "Prick up your ears", de "My Beautiful Laundrette" semblait en semi-retraite sur la question sociale, s'amusant à filmer sans perdre son talent des histoires sans beaucoup d'enjeux ("Tamara Drewe", "Lady Vegas") ou préférant la satire type "Guignols" au film politique ("The Queen").

Avec "Philomena", Stephen Frears a réveillé son regard et porté à l'écran une histoire forte qui met en cause la puissante église catholique irlandaise.

Tout au long de "Philomena", il va dénoncer les Tartuffe, les puissants, les conservateurs avec la fougue d'un jeune cinéaste qui a tourné son premier film en 1968.

Des politiciens britanniques à l'Église catholique, en passant par les "néo-cons" reaganiens ou bushiens, tous se donnent la main pour maintenir au gré des époques une société bloquée, dominée par une caste bien pensante absolument sans pitié pour les petits qu'elle tient sous sa coupe ou qu'elle manipule.

"Philomena" raconte l'histoire hélas vraie de ces filles mères irlandaises des années quarante et cinquante, "rééduquées" par des "bonnes" sœurs pour "expier leur péché de chair", et à qui, de surcroît, on a retiré leurs enfants pour les faire adopter par de riches américains, qui savaient alors être généreux avec l'Institution pourvoyeuse de bébés...

"Philomena" de Stephen Frears décrit une Irlande contemporaine de celle de "L'Homme tranquille" de John Ford. Elle en est la face sombre. La riante contrée fordienne, avec ces prêtres paillards et rubiconds, ses autochtones insouciants et compréhensifs, est bien loin de celle de Frears avec ses religieuses hystériques, calculatrices et très très peu charitables.

La force du film est de confronter un membre marginalisé de la nomenklatura, admirablement joué par Steve Coogan qui ressemble à un Jean Dujardin qui aurait eu du talent sans avoir un Oscar, au témoignage d'une de ces victimes du puritanisme mercantile de l'Église irlandaise.

Parfaite une fois de plus, Judi Dench est une vieille dame digne que le malheur n'a pas abattu et, divine surprise, quelqu'un qui a gardé la foi du charbonnier. On se doute que Frears se délecte de leur face-à-face à la fois "physique" et "métaphysique".

L'athée qui pense bien, c'est-à-dire contre l'injustice faite à cette femme, se heurte au pardon chrétien de cette victime pour ses bourreaux. Il est en plein doute : maintenant que ce patricien connaît et estime Philomena, il sait qu'elle n'est pas bête, qu'elle n'aime pas son bourreau... mais qu'elle a une grandeur d'âme que cet intellectuel pur produit d' "Oxbridge" ne supposait pas aux "gens de peu"...

Ce qui aurait pu n'être qu'une dénonciation manichéenne devient peu à peu une réflexion sur la complexité du monde. Mené sous une forme d'enquête, où l'on peut flâner autant que s'énerver, "Philomena" de Stephen Frears nécessitera un bon paquet de kleenex.

Habile, élégant, filmé par un sacré bon cinéaste, "Philomena" est une œuvre humaniste que l'on n'oubliera pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=