Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lovelace
Rob Epstein et Jeffrey Friedman  (janvier 2014) 

Réalisé par Rob Epstein et Jeffrey Friedman. Etats-Unis. Biopic. 1h33 (Sortie 8 janvier 2014). Avec Amanda Seyfried, Peter Sarsgaard, Sharon Stone, James Franco, Juno Temple et Chloé Sevigny.

Voilà un "biopic" pas banal. Consacrer 93 minutes à une "actrice" porno qui n'a tourné en fait qu'un film X, et qui reste dans l'histoire du genre et l'histoire tout court pour une figure de style buccale, est déjà une performance.

Le faire sans une once de sexe, avec pour seule atout la mignonne Amanda Seyfried qu'on imagine plus proche d'une Blanche-Neige que d'une ravageuse de pantalons, et qui porte bien les tenues vintage de l'époque californienne "flower and power", en est une autre.

Que le film soit l'oeuvre de Rob Epstein et Jeffrey Friedman, deux documentalistes célèbres pour leur travail sur l'homosexualité, étonne et détonne aussi.

Dans sa belle américaine décapotable rouge vif, passant de la perruque lisse à la perruque frisée, punching-ball pour son mentor-mac incarné avec une belle veulerie vicieuse par l'immense Peter Sarsgaard, Linda-Amanda incarne ce rêve américain qui passe vite au cauchemar.

Tout va très vite dans cette courte histoire, celle du moment fugace où Linda Boreman devint Linda Lovelace, "interprète" du fameux "Gorge Profonde". Entre la fifille élevée dans la frustration sexuelle et la future ménagère anonyme et pauvre, il y a ce moment factice, ces paillettes et ces projecteurs qui jaillissent sur ce qui ne fut qu'une bouche avide...

En fait, "Lovelace" de Rob Epstein et Jeffrey Friedman se rapproche du parfait "biopic", c'est-à-dire celui qui serait consacré à un inconnu qui aurait, par exemple, donner du feu à un futur président des États-Unis quand il était étudiant.

Ce qu'il y a d'ailleurs de plus fort dans "Lovelace", ce sont les scènes où interviennent les parents de Lovelace. Évidemment, là, on n'est plus dans la reconstitution d'images publiques et les deux cinéastes ont donc pris le parti paradoxal de confier le rôle de la mère de Linda à Sharon Stone.

Dans ce biopic sur un phénomène éphémère, celui d'une reine d'un jour de la fellation, la vraie star joue Madame-tout-le-monde. Bette Davis vieillissante avait interprété avec une sublime inconscience une femme de chauffeur de taxi faisant la vaisselle, Sharon Stone lui emboîte le pas dans ce rôle où l'on défiera celui qui n'a pas lu son nom dans le générique de deviner la vedette de "Basic Instinct".

C'est sur le travail des acteurs que l'on reconnaît la patte des deux documentaristes qui, d'un côté, suivent les pas d'Amanda Seyfried vers la starification de l'autre, ceux de Sharon Stone vers la consécration.

Biopic plus singulier qu'il n'y paraît, "Lovelace" de Rob Epstein et Jeffrey Friedman est à la fois un divertissement plaisant et une nouvelle interrogation sur le mythe américain, celui de l'homme pris dans la foule et toujours brisé par la "gloire".

On aura une pensée pour cette pauvre petite fille sensuelle qui a gagné 1 200 dollars pour une gâterie qui aura rapporté 600 millions de la même monnaie aux industriels de la pornographie...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=