Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lovelace
Rob Epstein et Jeffrey Friedman  (janvier 2014) 

Réalisé par Rob Epstein et Jeffrey Friedman. Etats-Unis. Biopic. 1h33 (Sortie 8 janvier 2014). Avec Amanda Seyfried, Peter Sarsgaard, Sharon Stone, James Franco, Juno Temple et Chloé Sevigny.

Voilà un "biopic" pas banal. Consacrer 93 minutes à une "actrice" porno qui n'a tourné en fait qu'un film X, et qui reste dans l'histoire du genre et l'histoire tout court pour une figure de style buccale, est déjà une performance.

Le faire sans une once de sexe, avec pour seule atout la mignonne Amanda Seyfried qu'on imagine plus proche d'une Blanche-Neige que d'une ravageuse de pantalons, et qui porte bien les tenues vintage de l'époque californienne "flower and power", en est une autre.

Que le film soit l'oeuvre de Rob Epstein et Jeffrey Friedman, deux documentalistes célèbres pour leur travail sur l'homosexualité, étonne et détonne aussi.

Dans sa belle américaine décapotable rouge vif, passant de la perruque lisse à la perruque frisée, punching-ball pour son mentor-mac incarné avec une belle veulerie vicieuse par l'immense Peter Sarsgaard, Linda-Amanda incarne ce rêve américain qui passe vite au cauchemar.

Tout va très vite dans cette courte histoire, celle du moment fugace où Linda Boreman devint Linda Lovelace, "interprète" du fameux "Gorge Profonde". Entre la fifille élevée dans la frustration sexuelle et la future ménagère anonyme et pauvre, il y a ce moment factice, ces paillettes et ces projecteurs qui jaillissent sur ce qui ne fut qu'une bouche avide...

En fait, "Lovelace" de Rob Epstein et Jeffrey Friedman se rapproche du parfait "biopic", c'est-à-dire celui qui serait consacré à un inconnu qui aurait, par exemple, donner du feu à un futur président des États-Unis quand il était étudiant.

Ce qu'il y a d'ailleurs de plus fort dans "Lovelace", ce sont les scènes où interviennent les parents de Lovelace. Évidemment, là, on n'est plus dans la reconstitution d'images publiques et les deux cinéastes ont donc pris le parti paradoxal de confier le rôle de la mère de Linda à Sharon Stone.

Dans ce biopic sur un phénomène éphémère, celui d'une reine d'un jour de la fellation, la vraie star joue Madame-tout-le-monde. Bette Davis vieillissante avait interprété avec une sublime inconscience une femme de chauffeur de taxi faisant la vaisselle, Sharon Stone lui emboîte le pas dans ce rôle où l'on défiera celui qui n'a pas lu son nom dans le générique de deviner la vedette de "Basic Instinct".

C'est sur le travail des acteurs que l'on reconnaît la patte des deux documentaristes qui, d'un côté, suivent les pas d'Amanda Seyfried vers la starification de l'autre, ceux de Sharon Stone vers la consécration.

Biopic plus singulier qu'il n'y paraît, "Lovelace" de Rob Epstein et Jeffrey Friedman est à la fois un divertissement plaisant et une nouvelle interrogation sur le mythe américain, celui de l'homme pris dans la foule et toujours brisé par la "gloire".

On aura une pensée pour cette pauvre petite fille sensuelle qui a gagné 1 200 dollars pour une gâterie qui aura rapporté 600 millions de la même monnaie aux industriels de la pornographie...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=