Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Platonov
Ateliers Berthier  (Paris)  janvier 2014

Comédie dramatique de Anton Tchekhov, mise en scène Benjamin Porée, avec Lucas Bonnifait, Valentin Boraud, Anthony Boullonnois, Baptiste Chabauty, Arnaud Charrin, Guillaume Compiano, Charles d’Oiron, Emilien Diard-Detœuf, Sophie Dumont, Macha Dussart, Zoé Fauconnet, Joseph Fourez, Tristan Gonzalez, Elsa Granat, Aurélien Rondeau, Benjamin Porée et Mathieu Gervaise.

Première pièce d'Anton Tchekhov, écrite avant l'âge de vingt ans et jamais jouée de son vivant, "Platonov" est un peu le brouillon de l'oeuvre de l'auteur d'"Oncle Vania".

En suivant le parcours désespéré de Platonov, d'abord brillant, séducteur, catalyseur de toutes les vitalités, puis, peu à peu, destructeur et auto-destructeur, vacillant dans la noirceur et attiré par la mort dans un monde qu'il regarde s'effondrer, on retrouve l'essentiel des thèmes qui feront la gloire et le génie de Tchekhov.

Dans sa version littérale, Benjamin Porée a conservé les nombreux personnages qui entourent Platonov. Ce qui le contraint à privilégier la compréhension sur l'action et à faire du jeune homme le pivot par lequel se tissent toutes les relations.

Pour combler les petites faiblesses de la structure choisie par le jeune Tchekhov, où parfois les personnages se succèdent simplement les uns derrière les autres sur scène, Benjamin Porée a imaginé un grand espace extérieur où sont disséminées des tables et des chaises de jardin. Chacun peut alors aller, venir, intervenir, dans une grande fluidité.

Morceau de bravoure fort réussi, le second acte voit ces tablées servir à un grand repas. À la quinzaine de rôles répertoriés, s'ajoute une vingtaine de jeunes figurants participant à ces agapes où le destin de Platonov prend tournure.

En maîtrisant parfaitement cette atmosphère de fête sous tension où des vérités seront dites, des caractères se révèleront, Benjamin Porée tient bien le récit tchekhovien. Tout est en place pour aller vers plus d'intimité, plus de sentiments, plus de douleurs. Platonov devient un démon pour ceux qu'il trahit, une victime pour ceux qui comprennent ou qui lui pardonnent ses trahisons.

Établissant clairement le parallèle avec Hamlet, Benjamin Porée fait de Platonov le jouet des événements et de la folie. Tout est alors en place pour le drame final.

Dans sa traduction d'André Markowitz et Françoise Morvan, "Platonov" pourrait passer pour un texte contemporain. Le choix d'une distribution "juvénile" renforce sans la dénaturer la modernité de l'oeuvre de jeunesse de Tchékhov et rend crédible l'excès de personnages plus romantiques que réalistes.

Certes, on pourra trouver que Joseph Fourez est un Platonov fragile, pas assez flamboyant pour déclencher cette universelle admiration et séduire tant de femmes. Pourtant, quand le vent tourne, qu'il est seul face à ses tourments, Joseph Fourez sait hausser son jeu et susciter l'émotion.

Il est à l'unisson du travail de Benjamin Porée qui, en plus de quatre heures, parvient à dessiner une image assez claire de "Platonov" et en fait, presque contre l'avis de son auteur, une pièce qui se tient et qui mérite d'être jouée.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=