Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Passer l'hiver
Aurélia Barbet  (janvier 2014) 

Réalisé par Aurélia Barbet. France. Drame. 1h20 (Sortie 15 janvier 2014). Avec Gabrielle Lazure, Lolita Chammah, Sophie Cattani, Cyril Descours et Joana Preiss.

Pour son passage à la fiction, Aurélia Barbet signe un film tout droit sorti des années 1980-1990, quand les femmes cinéastes ont cru prendre le pouvoir du cinéma français.

C’était le temps des Laetitia, des Noémie, des Laurence, des Pascale, et les personnages de femmes en déréliction finissaient toujours au bord de la mer, après avoir chanté du Joe Dassin et connu furtivement les bras d’un inconnu.

En adaptant Olivier Adam, Aurélia Barbet savait forcément ce qui l’attendait : une lelouchienne de vie qui se terminerait en Normandie, sans Trintignant, comme dans une chanson de Vincent Delerm.

Femme en rupture de vie, Gabrielle Lazure traîne sa beauté fêlée avec un charme infini. Hantée par des fantômes, mutique, elle pourrait être presque durassienne si le personnage de Lolita Chammah ne la poussait du côté de la vie et pas irrésistiblement vers celui de la mélancolie hivernale.

On s’en doute : Aurélia Barbet préfère l’entre-deux aux certitudes, les choses qui s’évaporent plutôt que celles qui s’incorporent. C’est tout à fait le film d’une autre époque, celle où les personnages d’un film ne se résumaient en quelques mots et en quelques moues posés dès leur apparition sur l’écran.

Dans "Passer l’hiver" d’Aurélia Barbet, il y a du mystère, un mystère un peu affecté, qui s’entête à ne pas se résoudre, et surtout pas dans l’image finale. On prendra du plaisir à suivre ses deux femmes en parallèles de vie et l’on s’attachera à tout ce vague qui les enveloppe.

"Passer l’hiver" d’Aurélia Barbet pourrait avoir tout pour irriter, mais ce film fragile évite tous les pièges habituels et les routines balisées d’un certain cinéma français peu narratif car peu généreux.

Ici, Aurélia Barbet ne refuse aucun récit, et quand Gabrielle Lazure croise le regard de Sophie Cattani, patronne de l’hôtel où elle s’est réfugiée, s’échangent un instant entre les deux femmes de la compréhension et de la bienveillance.

En se servant sans en être la prisonnière du récit d’Olivier Adam, Aurélia Barbet impose son style et offre deux beaux rôles de femmes à des actrices très concernées. Lolita Chammah convainc et Gabrielle Lazure réussit brillamment son retour.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=