Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Narcisse ou l'amant de lui-même
Vingtième Théâtre  (Paris)  janvier 2014

Spectacle conçu et mis en scène par Jean-Luc Revol, avec Olivier Broda, Marie-Julie de Coligny, Cédric Joulie, Anne-Laure Pons, Valérie Thoumire, Richard Bartolini et Louise Jolly.

On ne résumera pas l'argument de "Narcisse" de peur de tout raconter de la pièce de Jean-Jacques Rousseau. Écrite alors que le Genevois n'avait guère plus de vingt ans, ou peut-être encore moins, "Narcisse ou l'Amant de lui-même" est une œuvre de jeunesse qui ne prétend pas révolutionner l'art théâtral.

On y bavarde plus qu'on y agit et l'on se dit que le génie en gestation de Rousseau pointait déjà puisqu' il a compris que sa pièce ne devait pas dépasser un acte. Mais, au fond, qu'importe ?

Prétexte à une leçon de morale sur l'être et le paraître, heureusement pas du tout rabat-joie, "Narcisse" a été montée par Jean-Luc Revol avec finesse et précision. Pas question de faire rire grassement ni avec un autre propos que celui contenu dans le texte.

Dans cette badinerie autour d'un portrait d'homme maquillée en portrait de femme, on pourra voir l'influence de Marivaux, auquel d'ailleurs le futur auteur des "Confessions" avait soumis son texte.

On prendra plaisir à suivre cette comédie légère qui ne cherche qu'à distraire. Avec les costumes soignés d'Eymeric François, le décor joliment elliptique de Sophie Jacob baignant dans les douces lumières de Bertrand Couderc, Jean-Luc Revol l'a installée dans un dix-huitième siècle idéal.

Autour de Richard Bartolini, beau gosse crédible en Narcisse amoureux de son image, tous les comédiens vont et viennent entre ruses et intrigues, semblants et faux-semblants. Évidemment, la leçon portera ses fruits amoureux et, pour conclure cet agréable moment rousseauiste, tout finira par quelques pas de danse...

Concis, linéaire, amusant, "Narcisse ou l'Amant de lui-même" pourra être vu en compagnie de collégiens et de lycéens car cet avatar tardif du théâtre classique français en constitue paradoxalement une bonne introduction et une belle expression.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=