Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Florent Marchet
Bambi Galaxy  (PIAS)  janvier 2014

"Vertes lumières et particules, La vie sur terre est minuscule".

Voilà un disque, un voyage plutôt, qui ne vous laissera pas de marbre. Dans le positif comme le négatif, car Florent Marchet a pris des risques avec ce disque. Des risques tant sur le plan de la musique, que sur sa ligne directrice, voire conceptuelle. Et à notre époque les disques conceptuels font, il faut l’avouer, un peu peur. Il faudra peut-être parfois quelques écoutes pour accepter ce Bambi Galaxy, mais une fois que cela sera fait…

Depuis ses débuts, Florent Marchet a toujours composé sa musique autour d’une idée : l’adieu à l’enfance et le passage à l’âge adulte dans Gargilesse son premier disque sorti en 2004, une ville imaginaire dans Rio Baril en 2007, le monde du travail et ses violences dans Frère Animal ou la bourgeoisie dans l’album Courchevel, sorti en 2010.

Pour ce Bambi (référence à Michael Jackson) Galaxy, Florent Marchet a décidé de parler de la fin d’un monde, de la place de l’homme dans l’univers et de son rapport à la science, de sa quête du bonheur, du futur. L’idée d’un personnage cherchant sa place dans la société, cherchant d’autres propositions de vie. Comme souvent chez Marchet, il est question de lieu, de l’homme, de la vie et de voyage. Ici, c’est un voyage dans l'espace. Idée casse gueule au départ, le space-opéra. Tout comme peut être casse-gueule de parler de science-fiction, de Michel Houellebecq, de nombres premiers, de divagations spatiales et de la théorie des cordes.

Pourtant, Florent Marchet s’en sort brillement grâce à ses talents de compositeur et de fin parolier. Pour retranscrire son univers, son histoire, le musicien est allé voir du côté d’un rétro-futurisme électro pop. Un mélange surprenant entre François de Roubaix, Polnareff, Christophe et une pop électronique aussi bien finement ouvragée qu’absolument décomplexée. Si le voyage peut surprendre, voire décontenancer au départ, ce disque contenant plus d’aspérités que Courchevel son précédent album, il devient rapidement additif. Comment ne pas prendre le départ avec la ligne mélodique totalement synthétique du morceau introductif "Alpha Centauri" ?

Et ce n’est qu’un début, toute la science de l’écriture et l’élégance mélodique de Florent Marchet se dévoilent dans chaque titre, dans les harmonies, les arpèges, dans la moindre ligne de basses. Et puis il ose tout : les chœurs aériens, le presque kitsch, les chansons belles à pleurer, les paillettes, les paroles surréalistes "ho raël mon amour prend moi dans tes bras, la vie ici n’est pas pour moi...", l’introspection futuriste, la boule à facettes, le rêve, la pop symphonique, les accords king size…

Si Florent Marchet est à la recherche de la formule dans le titre éponyme "Bambi Galaxy", je peux vous assurer qu’il a trouvé celle de sa propre alchimie pop. Si la vie déborde à chaque fois, où qu’il soit, la musique déborde également. Un grand monsieur, même en combinaison spatiale.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gargilesse de Florent Marchet
La chronique de l'album Rio Baril de Florent Marchet
La chronique de l'album Frère animal de Arnaud Cathrine - Florent Marchet
La chronique de l'album Courchevel de Florent Marchet
La chronique de l'album Frère Animal (Second Tour) de Arnaud Cathrine & Florent Marchet
Florent Marchet en concert à La Cigale (5 novembre 2004)
Florent Marchet en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (dimanche)
Florent Marchet en concert au Café de la Danse (10 décembre 2008)
Florent Marchet en concert à ACB Scène Nationale (dimanche 16 décembre 2012)
L'interview de Florent Marchet (29 novembre 2004)
L'interview de Florent Marchet - première partie (13 décembre 2006)
L'interview de Florent Marchet - deuxième partie (13 décembre 2006)
L'interview de Florent Marchet (avril 2007)
L'interview de Florent Marchet (2 décembre 2008)
L'interview de Florent Marchet (dimanche 16 décembre 2012)
L'interview de Arnaud Cathrine & Florent Marchet (septembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Florent Marchet
Le Soundcloud de Florent Marchet
Le Myspace de Florent Marchet
Le Facebook de Florent Marchet


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Florent Marchet (2 décembre 2008)


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=