Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Only lovers left alive
Jim Jarmusch  février 2014

Réalisé par Jim Jarmusch. Etats-Unis. Comédie dramatique. 2h03 (Sortie 19 février 2014). Avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton, Mia Wasikowska, John Hurt et Tilda Swinton.

Il ne s'était jamais perdu puisque son cinéma a l'habitude de vagabonder, mais on a le sentiment que Jim Jarmusch se retrouve totalement pour la première fois depuis "Stranger than paradise" et "Down by law" dans ce film qui hume l'air de son temps.

On sait que Jarmusch aime traiter à sa manière digressive n'importe quel sujet, si anecdotique qu'il soit. Il en a souvent abusé dans des récits légers trop élégants et maniérés pour être vraiment profonds.

Avec "Only lovers left alive", il s'attaque une nouvelle fois à un genre, mais pas pour en montrer l'usure ni la vacuité, comme par exemple pour le western dans "Dead Man". Son histoire de vampires postmodernes qui préfèrent acheter le sang à l'hôpital plutôt que de le prélever à coups de canines n'a pas besoin de chauve-souris et de cryptes poussiéreuses.

Ici, tout est délectablement rockn'roll, à commencer par le héros lui-même, Adam (Tom Hiddleston), musicien-vampire underground réfugié dans un coin sinistré de Détroit.

Car les vampires de Jarmusch sont des artistes, des dandys, des esthètes, des créateurs. Peut-être même sont-ils désormais les seuls à croire en l'art, au beau, à l'humour et à l'amour.

Il suffit d'entendre ce que pense des hommes le vieux Marlowe, vampire littéraire élisabéthain et évidemment porte-plume de Shakespeare, pour comprendre que Jarmusch se sert de l'incomparable John Hurt pour dire ce qu'il pense de ses congénères.

"Only lovers left alive" est évidemment un road-movie crépusculaire qui décrit un monde binaire où voisine le raffinement de la caste des vampires et la vulgarité de la race bêtement humaine.

Métaphore de l'artiste face à la vile multitude, le film de Jarmusch justifie son élitisme avec une bonne humeur cynique. Les vampires sont sans scrupules mais sans eux y auraient-ils encore des hommes ? Alors, pourquoi n'auraient-ils pas le droit, de temps en temps, à un petit prélèvement à la source, comme le fera la gourmande Mia Wasikowska ?

On soulignera la belle photo glauque de Yorick Le Saux, habitué à magnifier la magnifique Tilda Swinton ici encore plus magnifique que de coutume et on décrétera anthologique toute la partie qui se passe dans un Tanger hommage à celui des Américains déjantés, celui des beatniks à la Brion Gysin-Willams Burroughs, celui des époux Bowles.

"Only lovers left alive" de Jim Jarmusch est une leçon de cinéma qui n'a pas besoin de s'appeler master class. On ne s'étonnera donc pas que les vampires rockn'roll soient repartis bredouilles de Cannes en laissant leur palme d'or au cinéma exsangue et tristounet d'un petit maître français.

Même si comparaison n'est pas raison, en allant voir "Only lovers left alive" on comprendra vite où est l'envie et l'appétit. Un grand beau film...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=