Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rosmersholm
Théâtre l'Opprimée  (Paris)  février 2014

Comédie dramatique de Henrik Ibsen, mise en scène de Julie Timmerman, avec Marc Berman, Marc Brunet, Xavier de Guillebon, Dominique Jayr, Philippe Risler et Julie Timmerman.

Pour une de ses premières mises en scène, la comédienne Julie Timmerman ne verse pas dans la facilité en choisissant une pièce magistrale de Henrik Ibsen.

Dans "Rosmersholm", avec une redoutable efficacité tant dramaturgique que rhétorique, l'auteur norvégien traite simultanément, par l'usage du réalisme dialectique et avec pour levier le processus de dévoilement, des enjeux du débat idéologique entre le conservatisme et le radicalisme démocratique et une tragédie intime qui brasse les thématiques du déterminisme familial, du péché et de la culpabilité conduisant inexorablement à l'expiation et du voir de l'amour absolu détaché des contingences humaines.

Dotée d'un caractère déterminé et bien décidée à prendre sa revanche sur la vie, Rebekka, une jeune femme plébéienne au passé trouble et aux idées progressistes, archétype de l'aventurière du 19ème siècle et préfiguration de la femme émancipée du 20ème siècle, s'impose à Rosmersholm, la demeure des Rosmer, dynastie aristocratique de pasteurs et de grands commis de l'Etat, devenue le bastion du conservatisme dans une société puritaine inféodée aux préceptes moraux rigoristes et à l'intégrisme du dogme religieux.

Elle aspire à dynamiter l'ordre social non seulement en s'élevant dans l'échelle social par la voie du mariage avec le maître de maison après avoir poussé au suicide son épouse affectée par sa stérilité mais également en provoquant la conversion politique du dernier des Rosmersholm.

Mais c'est sans compter sur l'atmosphère délétère de cette demeure dans laquelle les morts s'accrochent aux vivants comme leurs portraits en phagocytent les murs et sur laquelle plane la mort symbolisée par un cheval blanc, et la virulence de ceux qui détiennent le pouvoir et pour qui le combat vise à la déconsidération publique de leurs opposants.

N'oeuvrant ni dans la contextualisation ni dans l'adaptation, Julie Timmerman livre une proposition maîtrisée et rigoureuse, fidèle à l'esprit, à la lettre et à la beauté du verbe ibsenien pour lequel chaque mot est porteur de sens, tel qu'il ressort de la traduction émérite de Eloi Recoing, et donc à l'oeuvre originale dont la pertinence et la modernité ont traversé le siècle.

Le drame se déroule dans un décor unique conçu par Clémence Kasémi, un intérieur aux murs constitués de panneaux pivotants à double face, un côté blanc évoquant l'avenir possible comme une page blanche à écrire, un côté représentant les portraits de famille, vision écrasante des ancêtres qui vont transformer l'espace en chambre d'écho des morts.

La mise en scène de Julie Timmerman est rigoureuse, alors même qu'elle s'est distribuée dans le rôle principal qu'au demeurant elle tient d'excellente manière avec une belle intensité de jeu qui rend compte de la tension intérieure du personnage soumis à la loi du destin, à la contamination par l'esprit des Rosmers qui ennoblit mais tue le bonheur et à l'amour qui l'a conduit au renoncement.

Et elle a réuni une belle et judicieuse distribution qui porte parfaitement la partition. Dominique Jayr traduit bien la fausse ingénuité du personnel ancillaire témoin impassible des drames.

Belle composition également pour Marc Berman, l'ex-précepteur qui doit faire le deuil de ses idéaux politiques, Philippe Risler, ancien instituteur mis au ban de la société pour sa liaison avec une femme mariée reconverti en journaliste virulent et sans scrupules et Marc Brunet dans le rôle du proviseur Kroll archétype du réactionnaire pourfendeur de la démocratie populaire.

Enfin, Xavier de Guillebon prête son physique ascétique et son talent au dernier des Rosmer qui connaît un revirement symétrique à celui de Rebekka, l'homme timoré victime de son hérédité et de son éducation élitiste devenant un idéaliste exalté qui veut faire de tous les hommes des aristocrates en libérant les esprits et purifiant les volontés.

Les parti pris de Julie Timmerman pour un jeu très tenu et en costumes sont assumés et cohérents. Le théâtre d'Ibsen est un théâtre des ténèbres intérieures et les passions, qui ne donnent jamais lieu à d'exubérantes démonstrations, consument de l'intérieur, sous les corsets et les cols durs.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=