Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Une femme
Théâtre de la Colline  (Paris)  mars 2014

Comédie dramatique de Philippe Minyana, mise en scène de Marcial Di Fonzo Bo, avec Marc Bertin, Raoul Fernandez, Catherine Hiegel, Helena Noguerra et Laurent Poitrenaux.

Dans "Une femme", novation déclinatoire d'un de ces précédents opus, "Dans la maison des morts", Philippe Minyana reboutique les éléments de sa mythologie personnelle dans un registre qui ressortit au théâtre de l'intérieur et de l'intime.

Dans une chambre, lieu de prédilection pour l'auteur qui le considère comme l'endroit essentiel de la révélation de l'humain, confrontée à la proximité de la mort, au bord du néant, parfois réconfortée par une ambiguë "passeuse", une femme feuillette mentalement son album de famille d'où surgissent des figures tragiques et grotesques à l'humanité engloutie.

Cette femme érigée en figure du chagrin va saisir les derniers instants de ses proches avant de disparaître elle-même dans un périple scandé en chapitres titrés par les sécrétions humorales liées à la maladie et au délitement du corps, du corps des autres, son père, son mari, son amie, ses enfants, qui sont autant de stations d'un chemin de croix profane personnel qui mènent vers la délivrance et/ou la métamorphose.

Avec une approche schopenhaurienne de la vie et de la mort, "On naît en criant, on gazouille un peu, on tombe puis on meurt", et un étonnant syncrétisme entre le sacré et le paganisme symbolisé par l'immanence de la nature et, en l'espèce, de la forêt, Philippe Minyana travaille sur l'image récurrente de la personne au chevet d'un malade, thématique classique de la peinture de déploration. Ainsi l'accompagnement du père dans le naufrage de sa fin de vie constitue-t-il le symétrique de la piéta chrétienne.

A la scénographie et aux lumières placés sous le signe de l'esthétisme froid, Yves Bernard a conçu un espace sylvestre factice, une boîte noire progressivement envahie par des arbres artificiels, qui parvient à ancrer un univers qui puise dans le réalisme magique et la fable à laquelle, au demeurant, il emprunte le principe du dénouement merveilleux.

Départi de la fantaisie kitsch qui caractérise habituellement sa signature, le metteur en scène d'origine argentine Marcial Di Fonzo Bo a opté pour une direction d'acteur classique et efficace pour un spectacle d'excellente facture.

Sur scène, un quintet de comédiens dont Catherine Hiegel, magistrale dans le rôle-titre qui lui a été écrit sur mesure par Philippe Minyana. Un jeu à la ligne claire et précise, sans effet, sans pathos ni faille, d'une intensité dramatique presque clinique pour signifier le détachement douloureux du personnage.

A ses côtés, l'actrice-chanteuse Hélène Noguerra, en étonnante amie archétype de l'actrice italienne des années " Dolce Vita", Marc Bertin dans le rôle du mari aimé, Laurent Poitrenaux qui livre une époustouflante composition en père pathétique et atrabilaire même dans l'agonie, tout comme Raoul Fernandez travesti aux airs d'une Jeanne Moreau avec une pointe d'accent sud-américain.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=