Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le dernier jour du jeûne
Théâtre Amandiers-Nanterre  (Paris)  mars 2014

Tragi-comédie écrite et mise en scène par Simon Abkarian, avec Simon Abkarian, Ariane Ascaride, David Ayala, Marie Fabre, Cyril Lecomte, Judith Magre, Océane Mozas, Clara Noël, Chloé Réjon et Igor Skreblin.

Au soleil de la Méditerranée, dans un quartier populaire où tout le monde se connaît, le dernier jour du jeûne coïncide avec une demande en mariage. Il y a aussi une jeune fille d’habitude enjouée, devenue étonnamment mutique depuis quelques semaines.

La pièce démarre avec une structure très classique : les personnages viennent se présenter un par un dans un décor (magnifique travail de Noëlle Ginefri Corbel) composé de blocs blancs sur roulette qui évoquent les habitations méditerranéennes.

Puis soudain tout s’accélère. Le soleil attise les paroles et les révélations. Les idées se confrontent. Et le temps de cette journée particulière, les femmes, guidées par la prophétique tante Sandra, "’avocate", tenteront de sortir du joug des hommes. Mais difficile d’aller contre des siècles de tradition qui pèsent sur ces personnages archétypaux et bavards.

Avec "Le Dernier jour du jeûne", second volet d’un cycle démarré avec "Pénélope ô Pénélope", Simon Abkarian réalise un spectacle aussi abouti que brillant, aussi drôle que poignant, qui nous fait passer en un instant ces presque trois heures de spectacle dont on sort sous le charme.

Il y a d’abord un texte, très écrit qui joue avec les mots (voire les bons mots) et dit des choses essentielles sur l’état du monde et la condition des femmes. Il y a ensuite de magnifiques comédiens, bien dirigés, qui s’emparent de ces répliques truculentes, cinglantes ou émouvantes de la meilleure façon possible.

Pour cette belle galerie de portraits, Simon Abkarian a réuni une distribution magnifique. Les femmes ont de très beaux rôles dans ce spectacle et c’est tant mieux car elles sont toutes sensationnelles.

Il y a d’abord l’exceptionnelle Judith Magre qui dans le personnage de Sandra trouve un rôle à la mesure de sa classe magistrale, prononçant chaque phrase avec gourmandise et malice. Quel bonheur de spectateur !

Il y a évidemment Ariane Ascaride dans le rôle de Nouritsa la mère, la "chef du quartier" qui règne sur sa petite tribu avec poigne et générosité. Avec sa faconde habituelle, elle rayonne sur le plateau et donne la mesure à ses camarades.

Chloé Réjon est une Astrig (celle qui va se marier) volcanique et rebelle. Océane Mozas (Zina, sa sœur ainée) est puissante et grave. Marie Fabre compose une Vava (la mère du prétendant) haute en couleurs. Elle est hilarante.

Enfin, Clara Noël éblouit une nouvelle fois par son talent. Elle est aussi drôle (et crédible) en Elias, l’ado dans toute sa splendeur que bouleversante en Sophia, victime du viol dont l’ombre planera sur toute la seconde partie de la pièce.

Chez les hommes, Cyril Lecomte est un Aris (le prétendant) absolument réjouissant. Fanfaron naïf, il est aussi un amoureux maladroit. Toutes ses scènes sont un régal.

David Ayala (Minas le boucher) joue ce personnage aussi grotesque qu’inquiétant et pathétique avec une éloquence à la Pagnol. Igor Skreblin est Xénos l’étranger, personnage complexe et touchant. Enfin, Simon Abkarian (Theos) règne sur le quartier en «parrain» dont la rudesse ne peut masquer une profonde tendresse.

Tous ces personnages ont en commun d’aimer parler. C’est le Sud alors forcément ça cause fort et ça se chamaille. Les paroles viendront délivrer des peurs et des différents, émanciper ces femmes éprises de liberté.

Simon Abkarian offre avec cette ample fresque méridionale, tragi-comédie sur fond de crise financière, un merveilleux moment de théâtre mis en scène avec virtuosité.

Un petit bijou à ne pas rater.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=