Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lucius
Wildewoman  (Mom / Pop Music)  mars 2014

Offrir une dynamique partagée entre trois musiciens et deux chanteuses n’est pas donné à tout le monde. Et si la recette ne date pas d’hier, l’un des premiers référents en la matière est et demeure les légendaires Fleetwood Mac. Et même si le groupe originaire de Brooklyn, Lucius, n’a pas pris le risque d’ouvertement se comparer à des pairs aussi prestigieux, nul doute que la comparaison s’imposera d’elle-même aux esprits les plus éveillés.

Des 5 membres, le public ne retiendra surtout que Jess Wolfe et Holly Laessig, qu’on imagine comme les leaders naturels et charismatiques d’un groupe se situant à la croisée d’un rock un peu folk et d’une pop lumineuse.

Leur premier album, Wildewoman, en plus de présenter une pochette avec une référence phallique à peine dissimuler, (une peinture pop art d’Evelyn Axell) met en présence des titres s’échelonnant sur tout un camaïeu à faire pâlir d’envie tout arc-en-ciel qui se respecte !

"Nothing Ordinary" réussira en un rien de temps à captiver les oreilles du premier venu, en empilant sur une seule production une énergie qui doit tant au chant dynamique des deux filles, qu’au martellement implacable des guitares. Et déjà, l’on devine l’ombre et la silhouette des "girls band" si chère aux années 70’s, qui planent au-dessus de Lucius.

Jouissif et libérateur, Wildewoman réussit même le temps de ses chansons les plus "sages" à imprimer un esprit nostalgique à l’album, à grands renforts de chœurs et en singeant, par exemple, des boîtes à musique vintage, tel que cela est le cas sur le titre "Monsters". Sans même mentionner les quelques excursions vers les années 90’s, à la manière de "Hey, Doreen" qui reprend une construction pop, un peu cheap mais très assumée, qui ne sera pas sans rappeler les errements typiques à cette époque !

Ailleurs, l’album alignera des productions fondamentalement plus folk, pointant un certain retour à la simplicité dans les formes musicales, mais s’écorchant au passage sur son manque d’hétérogénéité. Que des titres comme "How Loud Your Heart Gets" ou "Wildewoman" tentent de titiller les cordes sensibles de leur auditeur est une chose, mais qu’ils faillissent à participer à la mise en forme de l’album en est une autre.

Fort heureusement, cette faiblesse aura tendance à se métamorphoser en atout au détour de titres frappés par de véritables épiphanies, tels que le très pop "Tempest" et le défouloir qu’est "Turn It Around". Les deux résumant "Wildewoman" comme un album pris entre des arrangements blues et une dynamique pop, le tout, non dénué d’un certain lyrisme folk.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Lucius en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
L'interview de Lucius (vendredi 13 juin 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Lucius
Le Soundcloud de Lucius
Le Myspace de Lucius
Le Facebook de Lucius


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=