Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tartuffe
Ateliers Berthier  (Paris)  mars 2014

Comédie de Molière, mise en scène de Luc Bondy, avec Gilles Cohen, Lorella Cravotta, Léna Dangréaux, Victoire Du Bois, Françoise Fabian, Jean-Marie Frin, Laurent Grévill, Clotilde Hesme, Yannik Landrein, Micha Lescot, Yasmine Nadifi, Fred Ulysse et Pierre Yvon.

Si les "Molière" existaient encore, la version de "Tartuffe" de Luc Bondy aurait sans doute raflé les statuettes pour le très beau décor de Richard Peduzzi, la lumière de Dominique Bruguère, les costumes d'Eva Dessecker et même les maquillages et les coiffures de Cécile Kretschmar qui contribuent à donner leur étrangeté à l'Elmire longiligne de Clotilde Hesme, à la Madame Pernelle paralytique de Françoise Fabian et au Tartuffe "grand Duduche" à barbichette de Micha Lescot.

Car c'est dans un écrin brillant comme le carrelage en damier noir et blanc de la grande salle à manger où se déroule l'action de la pièce de Molière que va se nouer le drame entre Orgon, sa famille et ce "pauvre homme" de Tartuffe.

Ce décor unique néo-années 1920-1930, dans lequel vont se déployer des personnages typés comme dans un "Cluedo" ou un "Murder Case" imaginé par Agatha Christie, pourrait être celui de "La Règle du jeu" de Jean Renoir.

Et l'analogie paraît possible puisque Luc Bondy ne s'intéresse qu'à la mécanique des personnages et délaisse totalement la "comédie des dévots". Ici, Micha Lescot, Tartuffe aérien, presque lunaire, est plus un pique-assiette qu'un hypocrite. Quant à Orgon, campé par Gilles Cohen, il a plus à voir avec "L'écornifleur" de Jules Renard qu'à une victime du parti religieux.

Dans un temps où les "veilleurs", ces catholiques refusant le "mariage homosexuel" viennent prier les soirs de représentation sur le parvis du Théâtre de l'Odéon, on se demande si Luc Bondy n'a pas voulu créer un "Tartuffe apaisé". À l'inverse de versions passées où le rôle-titre pouvait être stigmatisé comme un intégriste, celle de Luc Bondy pourrait être qualifiée d' "a-religieuse".

Dès lors, certaines scènes perdent un peu de leur saveur sulfureuse et, par moments, on a l'impression que le metteur en scène se débarrasse des "passages obligés". Ainsi, habillée en noir et bien peu décolletée, Dorine n'a pas vraiment un sein à cacher à la vue de Tartuffe. Pareillement, même si Tartuffe a l'audace d'enlever la petite culotte d'Elmire, Orgon caché sous une table enrobée d'un drap guère transparent, est bien loin de l'action pour découvrir la duplicité de son ami concupiscent...

Au bout du compte, cette version soignée, parsemée de gags, assume ces parti-pris avec un aplomb "cool" qu'on mettra à son crédit. Luc Bondy ne s'adresse pas à des groupes scolaires qui viendraient découvrir un texte du répertoire, mais, tout au contraire, à un public averti qui aime jouer avec des codes qu'il connaît par coeur et pour qui le respect des grands textes n'est pas un dogme prioritaire.

Dommage seulement que Micha Lescot ne fasse que dessiner son Tartuffe décalé et n'atteigne jamais la dimension tragique des grands interprètes du rôle et que jamais le spectateur ne soit gagné par l'émotion en entendant l'un des plus beaux textes de Molière.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=