Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Belle arrière-grand-mère
Janine Boissard  (Editions Fayard)  février 2014

Les éditions Fayard sont heureuses de nous présenter l’une de leur romancière les plus populaires : Janine Boissard. Vous ne la connaissez pas ? Accordez-moi le privilège de réparer cette lacune. Janine est une dame d’un âge qu’il est pus coquet de taire, l’âge où les femmes sont sensées gâter des petits enfants, s’inscrire au club tricotin et trottiner en s’échangeant des potins sur le monde de maintenant. Nombre de ses écrits ressemblent à nos vies, nos doutes, nos lassitudes et nos joies. Elle remet ça avec Belle arrière-grand-mère.

Tout commence dans l’atelier de Janine, pardon, de Babou, une gentille grand-mère à laquelle nous voudrions tous que la nôtre ressemble. Babou s’accorde quelques instants de tranquillité (ce qui n’est pas toujours évident avec un Pacha grognon à ses heures, quatre enfants, des beaux-enfants, des petits enfants et des copines gazouillantes). Son dernier projet ? Peindre les âmes ! Oui, c’est ambitieux, empreint de risques et de broussailleux, mais qu’à cela ne tienne, le défi en est plus grand, et plus passionnant.

C’était sans compter sur l’arrière-petite-fille qui sonne à la porte. Ou plutôt son papa Justino, 18 ans, qui confie son bébé Adella à sa si complaisante Babou (en attendant que les parents d’Haydée, la maman du petit bout et chérie de Justino, lui accordent sa main, histoire de légaliser la situation). C’est fouilli tout ça ? Oh que oui, mais c’est aussi cocasse, drôle, empreint de mauvaise humeur feinte.

Babou prend en main la situation, convoque les copines, rassure les enfants, réconcilie les petits-enfants, rencontre la belle famille. Comme une vraie maman, une authentique grand-mère et une novice arrière-grand-mère, Babou se mêle de tout, fourre son nez partout, ajoute son grain de sel, donne l’avis qu’on ne lui a pas demandé. Et nous devient si attachante. Avec son parlé-d’jeuns et ses écarts de langage, son optimisme coûte que coûte et sa joie de vivre à tout prix.

La plupart des Babou de nos entourages ont une fâcheuse tendance au passéisme du c’était-mieux-avant-les-jeunes-aujourd’hui-ne-respectent-plus-rien-bla-bla-bla (vous connaissez le refrain). Pas Janine Boissard. Mais pourquoi alors ? A mots couverts, une page douloureuse de son enfance est entrouverte pour mettre du sens dans ce regard tourné vers l’horizon. Et la suite parle d’elle-même : le combat de Pacha-grognon-et-buté-à-ses-heures pour sauver Crépin de la maltraitance.

D’un verbe frais et d’un phrasé léger, bourré d’amour, de compassion et de joie de vivre, Belle arrière-grand-mère est un grand bol d’optimisme dans un monde qui ne fera de cadeau à personne. A prendre comme une philosophie de vie : pas la peine de se plaindre du mauvais sort, il y a toujours un moyen de s’en sortir. Parce que "l’homme devrait mettre autant d’ardeur à simplifier sa vie qu’il en met à la compliquer" (Bergzon).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Loup, y es-tu ?" du même auteur
La chronique de "Sois un homme, papa" du même auteur
La chronique de "N'ayez pas peur, nous sommes là" du même auteur
La chronique de "Une vie en plus" du même auteur
La chronique de "Chuuut !" du même auteur
La chronique \r\n de "Au plaisir d'aimer" du même auteur
La chronique de "La lanterne des morts" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Janine Boissard


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=