Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Computer Chess
Andrew Bujalski 

Réalisé par Andrew Bujalski. Etats-Unis Comédie. 1h32. (Sortie 9 avril 2014). Avec Patrick Riester, Willey Wiggins, Myles Paige, Robin Schwartz, Gerald Peary et Gordon Kindlmann.

Andrew Bujalski. Retenez ce nom. Soit c’est celui de quelqu’un qui ne restera que pour "Computer Chess", un film vraiment culte parce qu’il ne ressemble à rien et l’assume avec l’impassibilité de son humour ravageur. Soit c’est celui d’un réalisateur qu'on n'arrêtera plus.

Tout commence mal dans un noir et blanc crasseux bien digne d’un documentaire vidéo passant tard à la télé avant l’ère de la couleur.

Et puis, on se gratte la tête avec consternation : est-ce qu’il va vraiment falloir suivre pendant 92 minutes une espèce de convention informatique des années 1980 dans laquelle des fabricants d’ordinateur vont proposer des programmes de jeux d’échecs pour qu’une machine gagne enfin contre l’homme sans le trucage du fameux automate qui, en fait, contenait un joueur nain ?

Qui a eu l’idée de retrouver ces images ? À l’ère des tablettes, pourquoi se replonger dans la préhistoire informatique ? Surtout en s’attardant sur des zozos pas très passionnants bidouillant leurs drôles d’engins d’avant le minitel ?

Soudain, au bout d’un sacré bout de temps si l’on n’a pas eu la chance d’avoir été prévenu par un chroniqueur de Froggy’s Delight, on commence à douter : ce documentaire est trop bizarre.

Pourquoi, alors qu’on est censé suivre les préparatifs des informaticiens qui vont devoir faire s’affronter leurs machines, avant que la gagnante ne s’attaque à son tour à un champion d’échecs, la caméra d’Andrew Bujalski s’en désintéresse et se retrouve à filmer une bande de zigotos, genre secte new age, de plus en plus impliquée dans la narration.

Outre ce "groupe de rencontres" à la recherche d’une vérité transcendantale, on découvre aussi régulièrement à l’écran un personnage à la fois en dedans et en dehors du petit monde des programmateurs, un personnage de squatteur qui répond au nom improbable de "Michael Papageorge"…

Allez, on se lance et l’on n’a désormais plus peur de se ridiculiser : "Computer Chess" d’Andrew Bujalski n’est pas un documentaire datant des années 1970-1980, ou même un montage récent d’images d’époque. Non, il s’agit d’une fiction qui prend la forme d’un documentaire télé du siècle dernier et qui, à la manière de ce qu’on voyait sur les petits écrans quand ils l’étaient encore, s’amuse à recréer une ambiance "vintage" saugrenue.

Dans "Computer Chess", on sera confronté à une vérité que l’on se refusait à formuler : les années 1980 ont plus de trente ans. Tout ce qui faisait modernité à l’époque est désormais kitsch, vieillot, complètement suranné. Les machines qui ont mené au monde d’aujourd’hui sont de la vieille quincaillerie dont on rira et qui feront rejaillir bien des nostalgies.

"Computer Chess" d’Andrew Bujalski peut aussi se voir comme une œuvre originale, bourrée d’effets non spéciaux, qui aurait plu à tous les pince-sans-rire pré ou post-surréalistes. Un amateur d’échecs comme Marcel Duchamp ou de machines aberrantes comme Raymond Roussel se retrouverait dans le bébé de Bujalski.

Dans sa catégorie, dont il risque d’être longtemps l’unique prototype, "Computer Chess" est un chef-d’œuvre.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=