Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce SZA
(Top Dawg Entertainement)  avril 2014

Comme Solange (True, paru chez Terrible Records), Kelela (Cut 4 Me, paru chez Fade to Mind) ou Frank Ocean (découvert chez Odd Future) auparavant, SZA participe à la redynamisation d'une musique R'n'B ayant vielli trop rapidement. Et si le renouveau du genre passe souvent par une instrumentalisation plus électronique, on commence à reconnaître ici et là, des techniques de production volontairement maintenues dans des milieux "indie" (loin des distorsions nocives d'un univers plus "mainstream"). Cette génération, nourrie avec des perfusions de streaming, surprend de par son alliance hétéroclite de genres et d'influences et est portée par des labels indépendants.

Ainsi, chez SZA, nouvellement signée chez les mauvais garçons de Top Dawg Entertainment (TDE), on repèrera des sonorités lo-fi, des nappes de synthés flottant du côté des années 80/90, mais aussi tout un éventail de constructions sonores, prises entre un jazz sensuel et des mélodies pop assumées.

Sur papier, le premier album de SZA, sobrement intitulé Z pourrait s'apparenter à un brouillon mal dégrossi. Alors qu'à l'oreille chaque pièce du puzzle s'emboîte les unes aux autres à la perfection, répondant à une équation simpliste et imparable : celle du rythme.

Suave et sensuel, celui-ci devient un exercice de style et un équilibre qu'elle maintient à des hauteurs hallucinantes. Laissant son art culminé vers des strates aériennes sur des titres comme "Babylone" (en featuring avec le rappeur Kendrick Lamar), ou "Green Mile" où son songwritting aiguisé ("Killed a small boy once, never told anyone") trace une seconde lecture plus intelligente à ses productions attractives. Par ailleurs, si l'album ne signera aucun véritable up-tempo, il offrira néanmoins des pistes tel que "Sweet November" et son rythme nostalgique et classieux, conséquence directe de ses caresses vocales et d'une construction "jazzy" vieille école.

Et comme SZA cite volontiers Yukimi Nagano, voix de Little Dragon comme influence, on lui adjoindra également Eryka Badu. En effet, sur des titres comme "HiiiJack", sa voix se teintera de la même chaleur, une fausse retenue sous-entendant tout autant la passion que la menace ("Sometimes, I kill you in my mind") comme pour mieux répondre aux besoins des saccades des synthés. Mouvement houleux, sur lequel elle semble flottée et c'est presque sans surprise qu'on y découvre à la production, un autre embusqué participant au renouveau du genre, en la personne de Toro Y Moi.

Parfois éthéré ("Omega") ou laboratoire d'une pop dynamique ("Julia"), Z s'offre donc un panorama varié, dessinant à l'artiste un profil musical affûté à grands coups de vidéos YouTube. Car ne vous y trompez pas : à tout juste 24 ans, Solana Rome, de son vrai nom, nous prouve qu'elle est un enfant du siècle qui ne se bornera aucunement aux limites créées jadis par ses aînés. Furetant d'un genre à l'autre, SZA fait de son premier album un prisme condensant toutes ses influences (appelons cela son arc-en-ciel artistique) en un son unique. Pas de rayon X ici, mais plutôt un rayon Z, un large faisceau lumineux qui ne laissera pas vos oreilles indifférentes.

 

En savoir plus :
Le site officiel de SZA
Le Soundcloud de SZA
Le Myspace de SZA
Le Facebook de SZA


Stéphane El Menshawi         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=