Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ghinzu - The film
Elysée Montmartre  (Paris)  1er février 2005

Salle comble ce soir à l'Elysée Montmartre pour le grand show de Ghinzu qui nous avait complètement bluffé lors de son show case à la Boule Noire en automne dernier.

En attendant, un nouveau venu, le groupe The Film, bénéficie de l'affluence et on sent bien que cela électrise les quatre gars (basse, guitare, saxo et batterie ou clavier) qui se démènent sur la scène, notamment le chanteur, petit gabarit qui n'est pas sans rappeler Muse, la voix en moins.

Leur rock poseur à tendance rockabilly montre vite ses limites dans une aussi grande salle et d'amusant au départ cela devient vite répétitif, le son étant par ailleurs peu habité.

Mais le public est amène car, après la grosse artillerie, il attend les chevaux légers.

Noir. Un air de péplum emphatique retentit et annonce Ghinzu. La salle presque silencieuse attend avec fébrilité l'entrée du quintet en perruques afro.

La lumière jaillit et, sur le torrent de décibels de l'intro de que Ghinzu apparaît, revêtu de masques simiesques très réalistes. Groupe de scène, Ghinzu aime cet aspect de la performance. Il n'en faut pas plus pour que lepublic se déchaîne. C'est parti !

Ghinzu est devenu, en moins d'une année, un incontournable de la scène rock belge, se faufilant dans une brèche béante depuis la mise en retrait de Tom Barman et de son dEUS, qui devrait toutefois revenir sur le devant de la scène sous peu avec un nouvel album.

En attendant, Ghinzu a su conquérir un large public large (on voyait tant les parents que les adolescents) grâce à des chansons fédératrices donc la recette love, sex and money est simple et efficace et se résume à des mélodies pop impeccables habillées d'un gros son rock et d'une très forte présence scénique de tous les membres du groupe.

Les masques tombés, les choses sérieuses commencent. Les Ghinzu n'attendent pas le rappel pour sortir l'artillerie lourde.

Et ils ont une bonne raison pour cela, ils ont suffisamment de titres phares pour ne pas les économiser.

Avec " You are sent to take/ Every time I fall/ Every piece of me" de "Blow", ils balaient tout sur leur passage et embraient sur "The reign of Hight voltage queen" puis sur "Dragon" de leur précedent album Electronic jacuzzi .

De crescendo, Ghinzu c'est une énergie fougueuse, des maelstroms soniques, qui avec "Cockpit inferno" et "Dragster wave" parvient à amener le public conquis à un "Do you read me" qui se révèle assassin, les intro au piano de John Stargasm, face à la salle sont ravageurs. Difficile d'y résister et ça pogote fort.

Aussi, les tubes pleuvent rapidement, les musiciens, Greg en tête, sont en transe et John nous gratifie de son célèbre pas de danse déhanché se transformant rapidement en tressautements et gigotements "NickCaviens".

Le public est heureux et en redemande, et le jeté de petite culotte ne refroidit pas le groupe au contraire.

Greg se précipite, la récupère et le voila en train de courir sur la scène avec la culotte sur la tête ! Un vrai plaisir de jouer communicatif qui fait oublier les quelques redondances de certains morceaux.

.Le premier rappel ne nous épargnera pas (pour notre plus grand plaisir) une version de Purple Rain détournée qui devient un classique de Ghinzu en live.

David de Soldout, à l'origine de quelques remixes du groupe, viendra même tâter de la table de mixage sur l'électro rock endiablé "Mine".

Peut être d'ailleurs aurait-il fallu s'arrêter là et ne pas revenir pour un ultime rappel peut être un peu moins puissant mais ...ne boudons pas notre plaisir.

 
La chronique de l'album Blow de Ghinzu
La chronique de l'album Electronic jacuzzi de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert à La Boule Noire (13 septembre 2004)
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert à l'Olympia (13 juin 2005)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Art Rock 2010
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)
La chronique de l'album eponyme de The Film
Articles : The Film - Galerie photos
The film en concert au Festival Microcosm 5
The film en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
The film en concert au Nouveau Casino (15 juin 2005)
The film en concert au Trabendo (24 novembre 2005)
The film en concert à La Maroquinerie (1er décembre 2005)

En savoir plus :

le site de Ghinzu : www.ghinzu.com

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow de Ghinzu
Ghinzu en show case à la Boule Noire en septembre 2004

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=