Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Timber Timbre
Hot Dreams  (Full Time Hobby / PIAS)  mars 2014

Hot Dreams : un album en clair-obscur

"I wanna find another daydream, another nightmare" ("Hot Dreams")

Trois ans après Creep On Creepin’ On, les canadiens Timber Timbre - Taylor Kirk, Simon Trottier et Mika Posen - sont de retour. Leur nouvel album Hot Dreams (label PIAS) nous replonge dans leur univers particulier : un monde cinématographique, certes bizarre et un peu effrayant mais aussi attirant et sensuel.

Se lancer dans l’écoute des dix nouvelles chansons de Timber Timbre ressemble à s’aventurer dans le terrier du lapin. Dès les premières notes, nous descendons vers les ténèbres et nous sommes transportés, comme Alice, dans un univers fantasmagorique. Comme la voix off d’un film, le chant grave de Taylor Kirk se déploie avec sobriété et sérénité. Le rythme est souvent pausé et le ton presque narratif. Le débit de parole constant ne nous laisse aucun moment de répit. Au fur et à mesure que Kirk égrène ses mots de manière envoûtante, des images étranges et inquiétantes se dessinent devant nos yeux. Elles s’accumulent dans notre esprit, comme les évènements d’un rêve qui s’enchaînent sans cause apparente.

Ce sont des paysages qu’une ruine ronge sans repos, des paysages comme le "Grand Canyon" dans le sixième morceau, où la mort paraît prête à s’élancer sur nous à chaque instant. Les paroles de "Beat the drum slowly" laissent entrevoir un ensemble dominé par la déliquescence, avec un imaginaire qui n’est pas sans rappeler Sunset Boulevard de Billy Wilder : "The swimming pool / yards marked by emerald coffins / we heard crimes often and softly" ("La piscine / des jardins marqués par des cercueils émeraude / nous entendons des crimes souvent et doucement"). Les morceaux percent à jour des scènes décousues porteuses d’une intimité qui refuse de se dévoiler complètement. Et c’est le mystère irrésolu de cette musique qui paradoxalement éblouit, ensorcèle, et captive.

À cette étrange attirance du ténébreux vient s’ajouter celle de la volupté. Hot Dreams nous immerge dans une réalité autre, celle de l’esthétique fin-de-siècle où les plaisirs sont délibérément mélangés avec la décadence. Le voile des pénombres se lève peu à peu ou plutôt se déchire lentement par l’effet de brefs rayons de lumière qui traversent les diverses chansons. Le titre éponyme est une claire invitation à la sensualité qu’accentuent les cuivres de Colin Stenton. Avec une grande maîtrise et limpidité, les musiciens amplifient la gamme de leurs sons pour adopter des tonalités différentes et variées. "Curtains!?" par exemple emprunte au Krautrock et au R&B.

L’éclairage tenu des néons de la vidéo promotionnelle se projette sur l’univers cauchemardesque : les musiciens réussissent un tour de force. Ils transforment l’obscurité en un tableau fourmillant de délices où la "confusion" n’est pas angoissante mais tentante et "tiède" comme l’indiquent les paroles de "Grand Canyon". Hot Dreams n’est pas l’évocation d’un monde que nous voudrions fuir à tout prix, même si cette invitation est proposée dans "Run from me". Timber Timbre tisse une toile d’araignée entre fascination de l’énigme et désir dans laquelle nous sommes fatalement piégés, ils édifient un labyrinthe où nous nous retrouvons coincés mais d’où nous refusons de nous échapper.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Timber Timbre
La chronique de l'album Creep On Creepin'On de Timber Timbre
La chronique de l'album Sincerely, Future Pollution de Timber Timbre
Timber Timbre en concert au Festival Les Nuits de l'Alligator 2011 (lundi 21)
Timber Timbre en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Dimanche
Timber Timbre en concert au Festival La Route du Rock #25 (vendredi 14 août 2015)
Timber Timbre en concert au Festival Nancy Jazz Pulsations #44 (édition 2017)
L'interview en VO de Timber Timbre(mercredi 19 février 2014)
L'interview de Timber Timbre (mercredi 19 février 2014)

En savoir plus :
Le site officiel de Timber Timbre
Le Myspace de Timber Timbre
Le Facebook de Timber Timbre


Irene Alvarez         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=