Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce George Sand, ma vie, son oeuvre !
Théâtre du Petit Gymnase  (Paris)  mai 2014

Spectacle conçu par et interprété par Caroline Loeb accompagnée par Gerald Elliott et Patrick Laviosa dans une mise en scène de Alex Lutz.

Caroline Loeb, entre autres chanteuse, comédienne et metteuse en scène, a le chic pour se concocter des partitions originales mêlant jeu et chanson inspirées par des femmes souvent qualifiées de "sulfureuses" parce que dotées d'une personnalité affirmée et d'un tempérament transgressif.

Après les reines des starlights évoquées dans "Mistinguett, Madonna et moi", elle puise dans la littérature et s'impose la figure de George Sand, femme passionnée, militante et féministe avant l'heure.

Pour l'évoquer dans le cadre d'une partition monologale émaillée de chansons, elle en renouvelle le canevas formel en usant de la mise en abime pour proposer un spectacle qui se construit en direct à partir des (mes)aventures qui ont accompagné son élaboration à partir d'une hybridation réussie, pertinente et impertinente entre le biopic pointilliste de cette figure historique et l'autofiction loebienne.

La partition co-écrite notamment avec le comédien et humoriste Alex Lutz, qui en assure la mise en scène, fait la part belle à l'humour, aux réparties qui font mouche et aux chansons originales dans le style de la chanson française rive gauche écrites sur mesure par Caroline Loeb, Thierry Illouz et Pascal Mary et mises en musique par ce dernier, Wladimir Anselme, Michèle Bernard, Gérald Elliott et Fred Parker.

Du chic il en est également question avec Caroline Loeb qui use d'une gouaille distinguée lui permettant de jurer comme un charretier quand ellepousse ses "coups de gueule" sans jamais être vulgaire.

Du chic encore avec l'époustouflante tenue de scène que lui a créé le couturier Jean-Paul Gaultier consistant en un blazer d'homme déstructuré, version revisitée et masculinisée du corset et boléro à manches.

La scène transformée en cabinet de travail intime et cossu se prête à la navigation par fondu-enchaîné entre le présent de Caroline et le temps de George et le spectacle aux vertus didactiques, et bénéficiant d'une scénographie et de lumières toujours impeccables et soigneusement réglées, est totalement maîtrisé.

Accompagnée en direct live au piano par Patrick Laviosa et Gérald Elliott à l'accordéon, discrètement en retrait derrière un rideau noir, Caroline Loeb se glisse sans difficulté dans les pas de l'amoureuse romantique de génies, du "bad boy" Musset au souffreteux Chopin, comme dans ceux de la saphique George ou de la bonne dame de Nohant à l'esprit de famille affirmé.

Le spectacle est totalement réussi en ce qu'il combine efficacement, sous une forme divertissante, théâtre, musique et chanson pour célébrer la littérature, la passion et le féminisme.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=