Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sébastien Tellier
L’Aventura  (Records Maker)  mai 2014

"Tu danses comme le soleil… Que ta lumière est belle… facile et sensuelle…"

Les premières images annonçant le nouvel album de Sébastien Tellier, nous laissant imaginer une version de Stone et Charden au pays des cariocas, nous ont fait un peu peur… Il faut avouer que depuis quelques temps Tellier n’est plus que l’ombre de lui-même. My God Is Blue en 2012 était une véritable déception et l’on savait que Confection, malgré quelques bons titres, plus sobres moins pseudo extravagants, n’était qu’un disque de transition construit à partir de chansons qui auraient dû faire partie d’une bande originale de film.

Le barbu, est devenu papa. Un événement dans la vie de tout homme. Celui qui marque peut-être vraiment le passage à l’âge adulte, avec ce que cela comporte de doutes, d’obligations, de remise en cause, et de nostalgie. Le titre "L’adulte" ne dit rien d’autre que cela, comment retrouver cette part d’enfance. C’est tout ce que raconte L’Aventura. Sébastien Tellier est parti se réinventer une enfance au brésil. Mais attention pas celui de l’image d’Epinal du carnaval, de la samba et des femmes au corps superbement sculpté. Sébastien Tellier est bien plus intelligent que cela. Il s’inscrit ici plutôt dans le brésil des années 70. Un fantasme aux couleurs d’Edilson Araujo ou d’Iracema Arditi. Ici l’art naïf surgit de notre inconscient collectif et se laisse pénétrer par les influences érudites du musicien Français.

L’Aventura serait comme une rencontre improbable mais rêvée entre Polnareff, Christophe, Alain Chamfort, Bernard Estardy et Lo Borges ou Arthur Verocai. Le tout mis en musique avec la collection pléthorique de synthés de Jean-Michel Jarre. Pas si improbable que cela puisque le disque a été enregistré en partie dans les studios de Bernard Estardy et de Jean-Michel Jarre justement.

Sébastien Tellier a toujours su s’entourer intelligemment : avec Tony Allen, Guy-Manuel de Homem-Christo, Mr Oizo, Philippe Zdar et maintenant avec Arthur Verocai, figure culte de la musique Brésilienne qui réalise ici un véritable travail d’orfèvre, tout en chaudes rondeurs et en cordes luxuriantes, dans les arrangements ("Comment Revoir Oursinet ?", "Ambiance Rio", "Love", "L’enfant Vert"…). Tout ne serait que plaisir, enfance retrouvée, plaisir des sens. Une certaine candeur ou nonchalance aussi, un côté enfantin loin de toute niaiserie, largement assumé par Tellier, aussi bien dans les petites erreurs que dans les textes pour la première fois entièrement en Français.

Certains pourront toujours trouver sa voix traînante insupportable, ses paroles simples voire puériles, sa posture cynique ou ironique, c’est le risque du personnage. Dommage pour eux car ils passeront tout simplement à côté d’un bien bel album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Politics de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sessions de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Confection de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Sébastien Tellier
Le Bandcamp de Sébastien Tellier
Le Myspace de Sébastien Tellier
Le Facebook de Sébastien Tellier


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=