Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Match retour
Corneliu Porumboiu  juillet 2014

Réalisé par Corneliu Porumboiu. Roumanie. Documentaire. 1h37 (Sortie le 2 juillet 2014). Avec les voix de Adrian et Corneliu Porumboiu.

Depuis sa  "Caméra d'or" obtenu en 2006 pour "12 h 08 à l'Est de Bucarest", on suit pas à pas, et avec un intérêt jamais déçu, les traces cinématographiques de Corneliu Porumboiu. Cinéaste de la parole qui révèle, il a marqué les esprits avec "Policier, adjectif" (2009) et "Métabolisme" (2013).

Le voilà aujourd'hui qui revient avec une œuvre expérimentale d'une évidente simplicité : son père, arbitre professionnel, a officié en 1988 dans un match opposant les deux grands clubs de Bucarest, le Dinamo et le Steaua, et il lui a proposé de revoir ce match et de le commenter en sa compagnie.

Dès lors, il faut dire à tout spectateur qui sera tenté par "Match retour" qu'en entrant dans la salle de cinéma, il va se retrouver dans l'enfer des images de la télé roumaine des années 1980. Pire encore.

Car au mauvais filmage et à l'usure du temps des images télés s'ajoute une donnée imprévue : le match se joue sous la neige, sur un terrain quasi impraticable et absolument pas propice aux petits ponts et aux passements de jambes.

D'ailleurs, un des effets inattendus de "Match retour" est qu'on est si vite happé par la conversation du fils et du père qu'on en oublie presque de regarder ces images tellement pourries qu'elles en deviennent abstraites. Quel est le score final de ce match entre l'équipe de la police et celle de l'armée ? On aura bien du mal à le dire en sortant de "Match retour".

L'intérêt est forcément ailleurs que dans la vision stricto sensu du match, même si on y reconnaît des noms et qu'on y voit des footballeurs qui feront les beaux jours de grands clubs, comme le mythique Hagi.

"Match retour" saisit la Roumanie dans les dernières heures de l'ère Ceausescu et ces images d'un autre temps ont son parfum. Les spectateurs qu'on devine sous la bouillasse neigeuse en train de suivre cette parodie de match subissent encore métaphoriquement l'ère glacée du Conducator. Tout comme Adrian, le papa de Corneliu, qu'on voit dans l'éclat de sa jeunesse et dépositaire d'un hypothétique pouvoir, celui du juge-arbitre, mais si hypothétique qu'il ne peut pas reporter ce match joué sous la neige qui tombe.

On sent tout de suite la contradiction qu'il y avait à "arbitrer" ces deux équipes représentant des forces contrôlant le pays. Adrian explique, mais sans s'attarder comme si c'était encore dangereux d'en dire plus aujourd'hui, qu'il a subi des pressions pour ce qui constituait l'un de ses premiers matchs professionnels.

Devant ce football d'un autre âge, où les joueurs n'avaient pas encore adopté la méthode Actor'Studio pour se rouler par terre à chaque contact rugueux, on sent beaucoup de nostalgie chez Adrian Poramboiu.

Dans cet échange pas toujours dense, jouant le jeu du "direct "off, on sent toutefois passer beaucoup de choses : l'admiration du fils pour le père, une espèce de réserve du père qui a peur de décevoir les attentes de son fils réalisateur, une connivence des deux qui submerge finalement tout le reste.

Bien sûr, "Match retour" se lira vite comme une parenthèse dans l'oeuvre de Corneliu Porumboiu, même si on y retrouve ce plaisir qu'il a de faire surgir des morceaux de vérité en faisant parler ses personnages. On pourra cependant prendre du plaisir à suivre cette partie improbable qui dure exactement le temps d'un film.

Riche d'enseignements sur la grande histoire comme sur l'histoire du foot, voire de celle du cinéma, "Match retour" de Corneliu Porumboiu n'est pas que de la télé commentée. Objet filmique inattendu, il se déguste sans ennui ni peine.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=