Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce LCD Soundsystem
LCD Soundsystem  (Labels)  janvier 2005

LCD Soundsystem est principalement composé de James Murphy, un trentenaire qui a déjà pas mal baroudé dans le milieu rock indépendant. Il est aujourd'hui tenancier de DFA, label ultra hype qui a remis au goût du jour la vague disco punk. C'est lui qu'on retrouve à la production du fameux Dance To The Underground des Radio 4, ainsi que du premier album de The Rapture, grosse sensation de la rentrée 2003 qui mélangeait rage punk et rythmiques discoïdes.

Courant 2002, Il a décidé d'adjoindre ses efforts à un autre "vétéran" de la scène électro, Tim Goldsworthy, ancien responsable du label Mo'wax et principal architecte sonore du groupe Unkle. Leur single Losing my edge fit l'effet d'une bombe dans les milieux initiés, et même au-delà, puisque Britney Spears a un moment caressé l'espoir d'être produite par Murphy...

Il faut avouer que le fameux Losing… est un single terriblement efficace qui mêle un tas de références : Brian Eno, les Talking Heads, the Fall mais également la scène new-yorkaise de la fin des années 70 à début 80, avec des groupes comme ESG, Liquid Liquid, ou dans une moindre mesure DNA. Murphy s'était également fait remarquer pour ses paroles acerbes et volontiers cyniques envers la petite sphère du rock indépendant, taillant au passage un costard aux "kids en petites vestes noires cintrées courant après une nostalgie qu'ils n'ont jamais vécue"

Les singles du duo sont d'ailleurs regroupés sur un deuxième CD. On y retrouve le meilleur de LCD Soundsystem. L'imparable Losing My edge figure en bonne place mais également l'excellent Beat Connection. Ces deux simples synthétisent parfaitement le son du groupe : un refus constant des chapelles, une volonté de repousser sans cesse les territoires de la création musicale : concasser le punk, la disco et le rock afin d'organiser une formidable partouze sonore.

Les neuf titres de l'album sont de bonne facture, mais ils restent, à deux exceptions près, sans surprises.

"Daft Punk Is Playing In My House" est un mélange de basses rondes, de guitares rock, rythmiques dance ainsi que la marque de fabrique du label : les cloches de vaches. On retrouve cette efficacité sur "Disco Infiltrator". "Too much love" rappelle (un peu trop) les Talking heads. “Tribulations” est une petite bombe dansante et lascive qui ravira les adeptes du dance-floor. "Movement" semble tout droit sorti des fonds de tiroir de The Fall.

C'est malheureusement ce qui agace chez Murphy, il pastiche à l'extrême ses groupes favoris. A ce sujet il se déclare "Très bon imitateur". Pourtant le bonhomme se révèle habile là où on ne l'attend pas forcément : sur "Never As Tired As When I'm Waking Up" il singe à merveille les Beatles du Double blanc. Sur "Great relase", Murphy chausse les bottes de sept lieues de la pop atmosphérique, se permettant au passage de faire jeu égal avec les caciques du genre, Brian Eno en tête.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du samedi - Chew Lips - K'Nann - Viva and the Diva - Plan B - Quadricolor
LCD Soundsystem en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
LCD Soundsystem en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
LCD Soundsystem en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
LCD Soundsystem en concert au Festival Rock en Seine 2010 (samedi 28 août 2010)
LCD Soundsystem en concert au Festival Les Inrocks Black XS 2010 (Jour 6


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=