Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce J'arrête quand je veux
Sydney Sibilia  août 2014

Réalisé par Sydney Sibilia. Italie. Comédie. 1h40 (Sortie le 6 août 2014). Avec Edoardo Leo, Valeria Solarino, Valerio Aprea, Paolo Calabresi, Libero De Rienzo, Stefano Fresi, Lorenzo Lavia, Pietro Sermonti et Neri Marcore.

Voilà un film qui fait bien de sortir au mois d'août. Cette pochade "énaurme" n'est en effet pas destinée aux temps austères et hivernaux de l'introspection.

Certes, pour son premier long-métrage, le jeune réalisateur italien Sydney Sibilia inscrit sa comédie déjantée dans un contexte social réel, celui des diplômés qui vivent de petits boulots très très éloignés de leurs qualifications parce que l'État transalpin a abandonné nombre de programmes de recherche fondamentale.

Sauf que loin de se résigner au RMI, ces chercheurs, qui - s'ils pouvaient encore chercher - risqueraient le Prix Nobel, décident de passer du côté obscur de la farce.

Avec leurs capacités hors du commun dans chacun de leur domaine d'incompétence, ils inventent, distribuent et commercialisent la "drogue parfaite"... et "légale", puisque n'entrant dans la nomenclature des drogues. Charge aux économistes et aux logisticiens de la "bande" de réinvestir les profits.

Bras cassés de la dope, Pieds Nickelés du deal, nos héros vont bien entendu se heurter à la concurrence mafieuse et à la répression policière. Et, si leurs existences banales vont connaître un moment euphorique riche en luxe, en stupre et en bimbos, leur vie facile ne le sera pas très longtemps.

"J'arrête quand je veux" constituera d'emblée une surprise pour le spectateur français qui a perdu l'habitude de voir ces films italiens satiriques, plus lourds que légers, conçus uniquement pour divertir.

Depuis les "années Nanni Moretti", on avait périodiquement le droit à des comédies italiennes modérément et mollement "douce-amères" et pas franchement drôles.

Avec Sydney Sibilia, on replonge dans une tradition transalpine qui avait fini par s'anéantir, pour le pire plus que pour le rire, dans les films de Bud Spencer et Terence Hill. Au lieu d'acteurs intériorisés - et sans l'inévitable Pippo Delbono - il a déniché les héritiers directs des comédies vulgaires d'antan.

Il faut donc s'attendre à ce que la brochette de comédiens de Sydney Sibilia en fasse des tonnes et dépasse les limites du mauvais goût.

Comme on ignore qui ils sont, et qu'ils sont d'une grande efficacité, on supposera qu'il y a parmi eux la relève tant attendue des Tognazzi, Manfredi, Sordi, Gassman et Mastroianni.

En tout cas, si l'on a les zygomatiques dans de bonnes dispositions, on ne crachera pas sur ce retour d'un cinéma rigolo du samedi-soir. Loin d'être un chef- d'oeuvre, "J'arrête quand je veux" de Sydney Sibilia pourrait bien devenir un bon petit film culte.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=