Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Enemy
Denis Villeneuve  août 2014

Réalisé par Denis Villeneuve. Canada/Espagne. Thriller. 1h30 (Sortie le 27 août 2014). Avec Jake Gyllenhaal, Mélanie Laurent, Sarah Gadon, Isabella Rossellini, Stephen R. Hart, Jane Moffat, Joshua Peace et Tim Post.

Décidément, Denis Villeneuve n'est jamais là où on l'attend. Après "Incendies", adapté de la pièce très dense de Wajdi Mouarad, et "Prisoners", parfait thriller à l'américaine, il chasse aujourd'hui sur les terres de son grand aîné canadien, David Cronenberg, dans un récit fantastique tiré d'un roman portugais, "L'autre comme moi", de José Saramago, prix Nobel de littérature...

Second film avec Jake Gyllenhaal, "Enemy" confirme la volonté de Denis Villeneuve de passer à la dimension internationale. Plus qu'un récit linéaire, "Enemy" est un puzzle qui fait tâtonner le spectateur qui doit lui-même tenter d'imbriquer les pièces que Villeneuve soumet à sa sagacité.

Prof d'université sans histoire, amant peu émérite, fils d'une mère manipulatrice et possessive, Adam découvre en visionnant par hasard un DVD qu'il est le sosie parfait d'un acteur sans carrière, Anthony. Mais la proposition de base est elle-même discutable : est-il un sosie ou un double ? Est-il le même ou un autre ?

Et pourquoi ne pas évoquer l’hypothèse d'un jumeau, à l'instar de Jeremy Avons dans "Dead Ringers" (Faux-Semblants) de David Cronenberg, la grande ombre tutélaire et fraternelle qui plane au-dessus de Villeneuve ?

Peu à peu, on va entrer dans les deux univers des deux doubles. Mais là aussi, le principe d'incertitude règne : les premières scènes du film, avant qu'Adam soit nommé et décrit dans son quotidien, étaient-elles interprétées par Jake Gyllenhaal en Anthony ou en Adam ?

"Je est un autre" disait Rimbaud, mais ici il peut aussi être un "même"... Il suffit de regarder les petites amies des deux Jake Gyllenhaal, pareillement blondes à croquer, quoi qu'on envie plus Anthony d'être avec Sara Gardon, possible nouvelle Scarlett Johansson, plutôt que ce pauvre Adam en ménage avec Mélanie Laurent, pas trop servie par un scénario qui cantonne son jeu à quelques mimiques du visage et quelques mouvements du postérieur.

Mais, attention... "Enemy" est un piège, plus précisément une toile d'araignée. Et ce qu'on croit commencer comme une simple histoire de sosie-double prend une forme plus fantastique, plus horrifique. Quand Anthony et Adam "s'échangent"» leurs vies, il n'est plus question de rire et cela vire vraiment au cauchemar, avec un dernier plan, ou plutôt un dernier photogramme, aussi surprenant que terrifiant.

Le scénario apparemment épuré d' "Enemy", à la limite du lénifiant, s'avère peu à peu d'une grande complexité, à moins qu'il ne s'agisse que de fausses-pistes. Que dire, par exemple, du personnage d'Isabella Rossellini dont on se demande s'il n'a pas une dimension référentielle quelque peu "lynchienne" ?

Que penser de cette mystérieuse organisation dont les membres participent à des "cérémonies secrètes" pour fétichistes des arachnides et qui plonge à quelques reprises le film dans une ambiance kubrickienne à la "Eye Wide Shut" ?

Mystère, mystère...

En une vision, "Enemy" de Denis Villeneuve est un film qui soulève bien plus de questions qu'il n'en résout. Faut-il tenter de le revoir ? Au risque de l'explication, au risque de la déception ?

Là aussi, autre mystère...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=