Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Enemy
Denis Villeneuve  août 2014

Réalisé par Denis Villeneuve. Canada/Espagne. Thriller. 1h30 (Sortie le 27 août 2014). Avec Jake Gyllenhaal, Mélanie Laurent, Sarah Gadon, Isabella Rossellini, Stephen R. Hart, Jane Moffat, Joshua Peace et Tim Post.

Décidément, Denis Villeneuve n'est jamais là où on l'attend. Après "Incendies", adapté de la pièce très dense de Wajdi Mouarad, et "Prisoners", parfait thriller à l'américaine, il chasse aujourd'hui sur les terres de son grand aîné canadien, David Cronenberg, dans un récit fantastique tiré d'un roman portugais, "L'autre comme moi", de José Saramago, prix Nobel de littérature...

Second film avec Jake Gyllenhaal, "Enemy" confirme la volonté de Denis Villeneuve de passer à la dimension internationale. Plus qu'un récit linéaire, "Enemy" est un puzzle qui fait tâtonner le spectateur qui doit lui-même tenter d'imbriquer les pièces que Villeneuve soumet à sa sagacité.

Prof d'université sans histoire, amant peu émérite, fils d'une mère manipulatrice et possessive, Adam découvre en visionnant par hasard un DVD qu'il est le sosie parfait d'un acteur sans carrière, Anthony. Mais la proposition de base est elle-même discutable : est-il un sosie ou un double ? Est-il le même ou un autre ?

Et pourquoi ne pas évoquer l’hypothèse d'un jumeau, à l'instar de Jeremy Avons dans "Dead Ringers" (Faux-Semblants) de David Cronenberg, la grande ombre tutélaire et fraternelle qui plane au-dessus de Villeneuve ?

Peu à peu, on va entrer dans les deux univers des deux doubles. Mais là aussi, le principe d'incertitude règne : les premières scènes du film, avant qu'Adam soit nommé et décrit dans son quotidien, étaient-elles interprétées par Jake Gyllenhaal en Anthony ou en Adam ?

"Je est un autre" disait Rimbaud, mais ici il peut aussi être un "même"... Il suffit de regarder les petites amies des deux Jake Gyllenhaal, pareillement blondes à croquer, quoi qu'on envie plus Anthony d'être avec Sara Gardon, possible nouvelle Scarlett Johansson, plutôt que ce pauvre Adam en ménage avec Mélanie Laurent, pas trop servie par un scénario qui cantonne son jeu à quelques mimiques du visage et quelques mouvements du postérieur.

Mais, attention... "Enemy" est un piège, plus précisément une toile d'araignée. Et ce qu'on croit commencer comme une simple histoire de sosie-double prend une forme plus fantastique, plus horrifique. Quand Anthony et Adam "s'échangent"» leurs vies, il n'est plus question de rire et cela vire vraiment au cauchemar, avec un dernier plan, ou plutôt un dernier photogramme, aussi surprenant que terrifiant.

Le scénario apparemment épuré d' "Enemy", à la limite du lénifiant, s'avère peu à peu d'une grande complexité, à moins qu'il ne s'agisse que de fausses-pistes. Que dire, par exemple, du personnage d'Isabella Rossellini dont on se demande s'il n'a pas une dimension référentielle quelque peu "lynchienne" ?

Que penser de cette mystérieuse organisation dont les membres participent à des "cérémonies secrètes" pour fétichistes des arachnides et qui plonge à quelques reprises le film dans une ambiance kubrickienne à la "Eye Wide Shut" ?

Mystère, mystère...

En une vision, "Enemy" de Denis Villeneuve est un film qui soulève bien plus de questions qu'il n'en résout. Faut-il tenter de le revoir ? Au risque de l'explication, au risque de la déception ?

Là aussi, autre mystère...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=