Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pride
Matthew Warchus    (septembre 2014) 

Réalisé par Matthew Warchus. Grande Bretagne. Comédie. 1h57 (Sortie le 17 septembre 2014). Avec Bill Nighy, Andrew Scott, Dominic West, Imelda Staunton, Joseph Gilgun, George Mackay, Ben Schnetzer, Jessica Gunning, Jessie Cave, Paddy Considine et Freddie Fox.

La lecture du synopsis de "Pride" réalisé par Matthew Warchus - un petit groupe LGBT organise des collectes pour soutenir les mineurs en grève - suscitera sans doute un sourire goguenard chez d'aucuns qui railleront l'imagination de fabuliste du scénariste Stephen Beresford.

Et pourtant, le film s'inspire de faits réels certes déjà "vieux" de trois décennies, la préhistoire pour certains, qui se sont déroulés en Angleterre en 1984, sous le gouvernement Tatcher qui a liquidé l'insdustrie britannique au nom de l'ultralibéralisme, lors de la longue et vaine grève des mineurs.

Jeune homosexuel à la fibre militante, Mark Ashton (Ben Schnetzer) convainc ses amis, un couple homosexuel, Gethin (Andrew Scott) et Jonathan Blake (Dominic West), Mike Jackson le logisticien (Joseph Gilgun), le "migon" Jeff (Freddie Fox), la lesbienne pink Zoé (Sophie Evans) et Joe (George Mackay) un lycéen à la sexualité encore non déterminée, de constituer le groupe LGSM (Lesbiennes et gays soutenant les mineurs).

Forts de leur première campagne de dons, et après le refus des syndicats des mineurs d'accepter les fonds récoltés, ils s'adressent directement à la base en choisissant au hasard un petit village gallois.

Quand la joyeuse bande de petits loulous urbains exubérants débarque dans leur pétadarant et coloré van dans un village gris, triste et d'apparence désert au milieu d'une communauté d'ouvriers virils et machistes, c'est le choc des cultures qui finirait mal n'était l'existence de la tradition et réputation d'hospitalité galloise que rappellent les femmes.

Car, nonobstant les manoeuvres de l'irréductible puritaine homophobe, c'est sous l'impulsion des femmes, dont l'épouse brimée Siân James, personnage réel qui deviendra député, (Jessica Gunning) et la "grande gueule" locale (Imelda Staunton) relayée par l'action d'un mineur Dai Donovan (Paddy Cinsidine) et d'un vieux mineur homosexuel refoulé (Bill Nighy) que tous se rapprochent autour du dénominateur commun qu'est la marginalisation et l'exclusion pour lutter pour la tolérance, la justice et la reconnaissance des droits.

Matthew Warcus signe film choral et populaire au sens premier du terme, sans grands ni petits rôles avec un beau casting d'acteurs au jeu juste, dans le genre où excelle le cinéma anglais, celui du cinéma social, et, en l'espèce, dans l'un de ses deux registres qu'est celui de la comédie "feel-good movie", par opposition au drame naturaliste dont Ken Loach est le chef de file, dans lequel l'humour et l'autodérision tempèrent le pathos.

Mêlant personnages inspirés des personnes réelles impliquées dans cette action et personnages fictifs souvent archétypaux mais profondément humains dans l'ordinarité qui permet l'identification, le film retrace une épopée humaine avant que d'être politique portée par une enthousiasmante synergie humaniste.

De plus, elle est truffée de scènes qui brossent de manière impressionniste le portrait des principaux protagonistes non pas à la manière du biopic mais en ciblant les situations événementielles qui ont infléchi leur regard, leurs sentiments et donc sur le vie.

Bref, un film qui remplit la mission du cinéma : faire réfléchir, émouvoir, faire rire et pleurer.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=