Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un homme très recherché
Anton Corbijn  septembre 2014

Réalisé par Anton Corbijn. Etats-Unis/Grande Bretagne/Allemagne. Thriller. 2h02 (Sortie le 17 septembre 2014). Avec Philip Seymour Hoffman, Rachel McAdams, Grigoriy Dobrygin, Willem Dafoe, Robin Wright, Homayoun Ershadi, Nina Hoss et Daniel Brühl.

Adaptation d'un roman d'espionnage éponyme du maître du genre John le Carré, "Un homme très recherché" réalisé par le néerlandais Anton Corbijn est, et restera, marqué par le fait que sa sortie en salles est précédée du décès prématuré de l'acteur américain Philip Seymour Hoffman qui y tient son dernier rôle et par l'aspect prémonitoire de son plan final.

Philip Seymour Hoffman y tient le rôle principal, qui n'est pas celui du rôle-titre, et la partition filmique est articulée autour de son personnage, un "espion" fatigué et borderline impliquée dans la lutte anti-terroriste.

A Hambourg, dans l'atmosphère de culpabilisation post-11septembre qui a engendré une position radicale d'élimination des djihadistes présumés ou simplement potentiels au nom du de la primauté de la sécurité nationale et du principe de protection, sévit la guerre des services secrets entre ceux allemands et ceux américains.

Entre les deux, position inconfortable qui présage de son sort, une cellule officieuse du genre "le Département d’État niera avoir eu connaissance de vos agissements” dirigée par Gunther Bachmann, un vieux briscard dont le métier est toute sa vie.

De vraies taupes sous la lumière artificielle des locaux en sous sol d'un garage désaffecté oeuvrant "avec la bite et le couteau", loin des équipements sophistiqués dont sont dotés les plus petits CSI et RIS dans leurs rutilants immeubles de verre, qui ne sortent, aveuglées, étourdies et engourdies, que regagner dans une camionnette-régie datant de l'ère soviétique.

Sa mission et son objectif est de traquer et de confondre une figure internationale de l'Islam modéré chargée de l'acheminement des dons et denrées à des organismes caritatifs qui est suspectée de procéder à des ponctions au profit des terroristes dont il serait le grand financier.

Le débarquement clandestin d'un musulman russo-tchétchène, fils naturel d'un officier russe enrichi par les pillages et des activités mafieuses, et accessoirement par ses bons offices d'agent de renseignement du MI6, ui vient retirer un substantiel héritage déposé dans une banque anglaise, suffit à les faire piaffer d'impatience les services officiels dotés de fonctionnaires primaires, le chef de service allemand petit fonctionnaire qui veut briller comme celui de la CIA soumis à une obligation de résultat.

Pour Bachmann, peu importe qui est vraiment ce nouveau venu. Il négocie une trêve à la chasse à l'homme car l'homme tombe à pic dans le marigot où il tendu canne à pêche et filet. Car le bonhomme use de la stratégie de la pêche au gros - amorcer avec un anchois pour prendre un barracuda pour attraper le requin - et son filet c'est la manipulation mentale dont il use sans scrupule.

Et il doit son succès non seulement à son art de la persuasion, une persuasion ambivalente qui joue sur l'affect et sur la menace, et sa maîtrise du retournement mais également au fait qu'il sait ce qu'il veut alors que ses "victimes" sont toujours tiraillées entre par des sentiments contradictoires.

Philip Seymour Hoffman campe magistralement ce rôle, auquel il apporte une humanité émouvante et pathétique, auprès duquel les autres personnages, terriblement stéréotypés, manquent d'épaisseur voire de crédibilité même si leurs interprètes, tels notamment Willem Dafoe et Rachel McAdams ne déméritent pas.

Philip Seymour Hoffman, souriant en interview, dont le visage malgré l'empatement évoque avec sa mèche, son front haut d'enfant têtu, ses yeux malicieux et son sourire juvénile, le jeune homme étudiant qu'il a été, compose un anti-héros fatigué et sans âge.

Un Colombo mal fagoté massif et poussif, un solitaire versé dans les addictions aux médicaments, à l'alcool et à la nicotine, dont le métier est la seule raison de vivre, encore qu'il n'y croit plus vraiment mais compense avec l'humour du désenchantement et du désespoir.

Nonobstant ses plans à l'esthétique plasticienne sur la ville de Hambourg, il est photographe de formation, Anton Corbijn réalise un film de facture classique ressortant davantage au thriller psychologique teinté de noir qu'au film d'espionnage.

L'opus tient la route, bien que longue de plus de deux heures et un scénario qui comporte moultes incohérences, en raison de la partition de Philip Seymour Hoffman ainsi que de la thématique de la manipulation favorable au maintien d'un suspense soutenu jusqu'au dénouement de l'intrigue qui, s'il n'est pas totalement imprévisible, intervient néanmoins de manière brutale et saisissante.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=