Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Still the water
Naomi Kawase  octobre 2014

Réalisé par Naomi Kawase. France/Japon/Espagne. Comédie. 1h40 (Sortie le 1er octobre 2014). Avec Nijirô Murakami, Jun Yoshinaga, Miyuki Matsuda, Tetta Sugimoto, Makiko Watanabe, Jun Murakami, Fujio Tokita et Hideo Sakaki.

"Still the water" aurait mérité mieux qu'un titre en anglais. Un banal titre en anglais qui n'en fait qu'un film de plus peu identifiable dans sa spécificité japonaise, malgré ce qu'il possède de plus qu'un film de plus.

Peut-être aurait-il mérité de garder son titre nippon et donc un peu de son mystère aux yeux des Occidentaux qui croient toujours tout comprendre...

Cette arrogance d'un regard qui comprend tout et qui n'aime que comprendre tout, même si c'est au détriment de la complexité de la vérité de l'autre et grâce à l'adoption par celui-ci des codes du récit occidental, Naomi Kawase n'en veut pas.

Pour raconter la mort et l'amour, elle emprunte un chemin qui n'implique qu'une petite dose de péripéties. Un cadavre échoué sur la plage, une femme cancéreuse aux portes de la mort, des jeunes gens en passe de devenir adultes et de s'ouvrir à la sensualité et à la sexualité, des humains face à la vie des éléments naturels, voici ce qui va traverser "Still the water", hymne à l'essence des choses.

Naomi Kawase place son cinéma dans un cadre où "la nature est un temple", où le mystère de la vie surgit en correspondance avec la sagesse d'un arbre, la colère de la mer et parfois sa bonté. Cette animisme presque bachelardien emplit chaque image, chaque plan et l'on est saisi par ses bribes de beauté sereine.

Aux confins du poétique et de l'esthétique, Naomi Kawase conçoit un cinéma nourrissant, habité, plein de vide, délié et tendu, nageant dans les contradictions du quotidien.

On pense, inévitablement à "Oncle Boonmee" d'Apichatpong Weerasethakul pour cette manière de rendre simple la présence de ce divin qui est partout. Sans doute, Naomi Kawase n'a pas la distance "humoristique" du maître thaïlandais. Comme son compatriote Kohei Oguri, notamment dans "L'homme qui dort", chef d'oeuvre méconnu dont elle s'inspire beaucoup, Naomi Kawase est plus dans la retenue. Elle montre le moins possible ses sentiments pour que, paradoxalement, l'émotion jaillisse davantage.

Dans cette boucle parfaite, ce cycle de la vie qu'est "Still the Water", elle touche les cœurs avec une économie de moyens qui frise quelquefois la froideur. Mais, si l'on ressent l'extrême tension intérieure des beaux personnages qu'elle esquisse, à commencer par la mère qui va mourir et le père qui contient son désespoir dans un tumulte d'angoisse, on dépassera cette réticence et l'on appréciera cette pudeur que la cinéaste sait insuffler à ces moments ultimes épurés de tout pathos.

"Still the water" de Naomi Kawase est une expérience intérieure rarement proposée sur un écran. Mieux qu'avec la 3D, le spectateur pourra s'y délecter de dimensions spirituelles qu'il n'avait jusqu'à présent jamais imaginées et, a fortiori, entrevues.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=