Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Et pendant ce temps Simone veille !
Comédie Bastille  (Paris)  septembre 2014

Comédie de Corinne Berron, Hélène Serres, Vanina Sicurani, Bonbon et Trinidad interprétée par Bonbon, Karina Marimon, Hélène Serres et Vanina Sicurani dans une mise en scène de Trinidad

Un quintette féminin composé de copines comédiennes, chanteuses et humoristes qui n'ont pas leur langue dans la poche - Corinne Berron, Hélène Serres, Vanina Sicurani, Bonbon et Trinidad - signe une épatante anthologie de la condition féminine et du féminisme au 20ème illustrée par trois lignées de femmes.

Intitulé "Et pendant ce temps Simone veille", l'opus est naturellement placé sous l'égide de Simone Veil dont le nom est inscrit au Panthéon du féminisme en France pour avoir réussi à faire adopter en 1975 la loi dépénalisant l'IVG.

Résolument comique, il mêle habilement, à travers de savoureux et percutants dialogues incluant des répliques iconoclastes, elles aussi d'anthologie, le didactisme - il n'est jamais superflu de rafraîchir les mémoires surtout pour la jeune génération pour qui les années 1970 appartiennent quasiment à la préhistoire - et l'humour décapant qui ne se prive pas d'incursions dans la caricature comme dans l'humour noir et l'émotion.

Alors, en voiture Simone, je conduis tu klaxonnes. Pour Simone c'est la pétulante Bonbon, vêtue en jaune canari et coiffée d'une gracieuse serpillière à franges, qui s'y colle, officiant comme maîtresse de cérémonie, conférencière et éditorialiste à la dent dure.

Force est de constater également qu'elle manie comme personne le klaxon, la crécelle ou l'ocarina, en force de cochon rose, pour scander les grandes périodes historiques comme pour manifester son mauvais esprit ou son don du persiflage.

Quatre générations donc quatre époques traitées sous formes de tableaux avec des intermèdes désopilants constitués par d'hilarantes parodies de chansons-tubes - telles les galères de l'IVG sur l'air des "Rois mages" de Sheila ou la petite libido sur l'air du "Bambino" immortalisé par Dalida.

Ces femmes, des mères au foyer avec moutards à la chaîne et mari-télé des années 1950, dont certaines ont pour credo est "mon mari, mes enfants, ma maison", victimes de discriminations sexistes légales aux femmes "libérées" du deuxième millénaire devenues esclaves des diktats de l'idéal féminin, sont saisies dans des scènes emblématiques de la vie quotidienne et mises en scène de manière aussi roborative qu'une barre vitaminée.

Et avec pour interprètes Karina Marimon, la brune, Hélène Serres, la grande blonde, et Vanina Sicurani, la petite blonde, ça dépote. Et ça a intérêt : car leur Simone veille au grain.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=