Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'affaire de la rue de Lourcine
Théâtre de l'Ouest Parisien  (Boulogne-Billancourt)  octobre 2014

Comédie de Eugène Labiche, mise en scène de Yann Dacosta, avec Jean-Pascal Abribat, Pierre Delmotte, Pauline Denize, Pablo Elcoq, Hélène Francisci, Benjamin Guillard et Guillaume Marquet.

Tandis qu'une musique style "Underground londonienne" envahit la salle, le rideau s'ouvre sur une étrange boîte de nuit où les danseurs masqués évoquent un club quelque peu louche. Un moustachu en tenue de cow-boy visiblement éméché traverse la scène, un ours en peluche blanc à la main.

C'est ainsi que démarre le spectacle et déjà le public est subjugué par l'ambiance fantasmagorique qu'a choisi Yann Dacosta, soutenu par une scénographie hallucinante de Fabien Persil et William Defresne éclairée avec talent par Thierry Vareille.

La Compagnie Le Chat Foin propose un vrai univers qui nous embarque dans des brumes d'alcool, lendemain de fête douloureux pour Lenglumé, le maître de maison, qui n'a aucun souvenir de la soirée passée la veille et retrouve dans son lit un certain Mistingue, ami d'études et compagnon de beuverie. Les deux bourgeois n'en mènent pas large quand ils apprennent qu'un meurtre a été commis cette nuit et que tout porte à croire qu'ils en sont les coupables.

Pièce certainement à part dans l'oeuvre d'Eugène Labiche, "L'affaire de la rue de Lourcine" mêle le burlesque et l'angoisse et peut faire penser par moments à du Edgar Allan Poe, tant l'ambiance fantastique y est développée. Lenglumé pourrait être une sorte de Jack L'Eventreur qui ne se l'avoue pas.

C'est de la société du 19ème siècle que Labiche dresse le portrait et de ses bourgeois dont le paraître guide le comportement dans cette histoire cruelle et sombre qui en dit beaucoup sur les mœurs de l'époque.

Dans sa mise en scène en tous points excellente, Yann Dacosta installe sur scène deux formidables musiciens qui rythment le spectacle : Pauline Denize, violoniste impressionnante alterne discrétion et interventions décisives et Pablo Elcoq, qui chante d'une voix envoûtante, a composé l'univers musical décadent tendance Tom Waits qui correspond parfaitement au parti pris de mise en scène.

La distribution est également splendide. Benjamin Guillard est un Lenglumé fascinant qu'on ne parvient pas à cerner. Tour à tour naïf ou pervers, victime ou assassin en puissance, il brouille les pistes avec délectation.

L'autre compère c'est le non moins brillant Guillaume Marquet qui parvient à composer un personnage mémorable proche de la pantomime. La précision de son jeu fait mouche.

Enfin, Jean-Pascal Abribat passe maître en burlesque, Hélène Francisi est une Norine de tempérament aux contours flous et Pierre Delmotte compose un Justin étrange à la Tim Burton.

Tout ce petit monde (dans les superbes costumes de Morgane Mangard) est particulièrement à l'aise, chante et bouge (remarquable travail chorégraphique de Frédérike Unger) avec une belle cohésion pour donner à ce spectacle original et fort une rare perfection. On est sous le charme.

Magnifique esthétiquement et interprété par une distribution brillante idéalement dirigée, "L'affaire de la rue de Lourcine" est un vaudeville singulier et une formidable réussite qu'on ne peut pas rater.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=