Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ty Segall
Manipulator  (Drag City)  septembre 2014

Né en 1987, Ty Segall est un californien aux influences assumées entre David Bowie et Marc Bolan, Black Flag et The Stooges mais aussi les Beatles ! Il a déjà six albums solo à son actif sans parler des multiples singles et autres collaborations diverses. Prolifique comme Robert Pollard ou notre Jean-Louis Murat national (ndlr qui d’ailleurs sort un album somptueux, cette année) ! Un pur génie, encore un ! Il compose, chante, joue de la batterie et de la guitare.

Il nous propose aujourd’hui Manipulator, un disque long de 17 chansons. Ses influences musicales imposantes sont une force, il est le relai de ses idoles disparues, il écrit l’Histoire de la musique comme on tricoterait une écharpe sans jamais s’arrêter.

17 chansons d’une richesse créative maladive, les solos merveilleux de "It’s Over" et ce son singulier de la production. Sur "The Faker", il dit lui-même qu’il est un faussaire ! Sur "The Clock", les violons sont de sortie et un accord de guitare cyclique est le coup de génie de cette chanson efficace. Les titres s’enchaînent et ne se ressemblent pas, ils ont tous un petit truc en plus, un riff de guitare accrocheur, je pense à cette guitare sur "Mister Main", entêtante !

Ty Segall nous manipule la tête avec plaisir, il nous transporte directement dans les années 70, là où il puise son énergie créative, il invoque les esprits pour nous faire croire que cet album n’est pas de notre époque. Tout est pesé, contrôlé, pas une note de trop, tout est en place, pas un instrument ne dépasse, un control-freak en puissance, obnubilé par le message qu’il souhaite faire passer par sa musique : Je suis le Maître (le Créateur ?), suivez-moi et vous comprendrez !

Alors que nous pensions le rock mort et enterré, encore une fois, voici que tel le Phoenix il renaît de ses cendres encore fumantes, et c’est par le biais d’un homme âgé de 27 ans, un chiffre clef ! Ty Segall a déjà inscrit de son vivant son nom au Panthéon de la musique et ça qu’on le veuille ou pas ! Courrez le voir en concert !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Ty Segall
Ty Segall en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - Vendredi 1er
Ty Segall en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
Ty Segall en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Ty Segall
Le Bandcamp de Ty Segall
Le Facebook de Ty Segall


Cédric Duchamp         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=